El Omari s’est rendu à Paris pour “rassurer” nos concitoyens juifs

Le PAM continue à susciter moult interrogations par le projet de loi qu’il compte présenter au Parlement, concernant “le retrait de la nationalité marocaine aux juifs installés en Cisjordanie et à Jérusalem”. Une proposition qui va à l’encontre du Dahir portant Code de la nationalité marocaine, selon les détracteurs du PAM.

En tout cas, sentant, après coup, le guêpier où il s’est jeté lui-même les yeux fermés, Ilyas El Omari et son Tracteur tentent de faire marche arrière ou, du moins, de ” tranquilliser” nos concitoyens juifs.  Pour ce faire, le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité  s’est rendu à Paris, jeudi dernier pour y rencontrer le secrétaire général de la Fédération des juifs marocains de France, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum.

LIRE AUSSI: Le PAM veut retirer la nationalité marocaine aux colons israéliens en Cisjordanie

Cette initiative ne semble nullement être un franc succès puisque Simon Skira a publié un post sur sa page Facebbok. Il y écrit que les Marocains, comprenons le PAM, feraient mieux de s’occuper de choses beaucoup plus importantes  que ce projet de retrait de la nationalité marocaine aux juifs installés dans les colonies  d’Israël.” Des politiciens nationaux  s’occupent de sujets de peu d’importance au lieu de s’occuper des Marocains qui meurent de froid, qui souffrent de famine  et qui ne disposent d’électricité et de bois de chauffe”, assène  le secrétaire général de la Fédération des juifs  marocains de France et cinéaste marocain reconnu.

Le Tracteur continuera-t-il a faire fausse route et à jouer aux Don Quichotte de la Mancha combattant des moulins à vent?

Larbi Alaoui

Reportage: le circuit « très spécial » du poisson au Maroc

  • Axel Aqsa

    Effectivement que le PAM s’occupe des marocains indigents mais que Simon Skira s’occupe aussi des israéliens racistes et colons qui pullulent dans un Israël gouverné par l’extrême-droite et qui fut un des 3 États à maintenir des relations honteuses de coopérations avec l’Afrique du Sud du temps de l’Apartheid pendant que la communauté internationale soumettait à l’embargo ce régime puant de racisme.

Suggestions d’articles

Comment la présidente de la Croatie a conquis les internautes (photos)

Décrite comme «une fan pas comme les autres», Kolinda comptait déclarer ce lundi 16 juillet jour férié si la Croatie avait remporté la Coupe du monde.