Des nostalgiques de Benkirane, en Allemagne, quittent le PJD

Signe de la déchéance du parti de la Lampe ? Des membres du parti, établis en Allemagne, ont décidé de quitter le navire du PJD et d’autres, selon nos sources, seraient en passe de présenter leur démission.

Un membre du bureau de la section d’Allemagne de cette formation politique, qui était chargé du planning et de la logistique entre 2017 et 2019, a envoyé sa démission à Najb Boulif, président du comité des Marocains à l’étranger au sein du PJD. Il a tenu à lister six reproches qu’il a contre le parti depuis le départ de l’ancien secrétaire général Abdelilah Benkirane en décembre 2017 quand Saad Eddine El othmani a été nommé chef de gouvernement.

La période Benkirane était marquée par la clarté et la défense de la démocratie et de la volonté politique, soutient ce démissionnaire qui note que le projet du PJD s’est évanoui et souffre d’un manque de volonté de mener des réformes internes. D’autres démissionnaires de cette même section avaient également exprimé leur mécontentement de la période post-Benkirane et du gouvernement qui, à leurs yeux, n’était pas populaire.

Ils ont de même dénoncé la gestion par le secrétariat général des problèmes organisationnels internes qui aurait approfondi la crise, ainsi que la mise en œuvre des procédures de discipline contre les différences d’opinion.

S.Z.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page