Des députés européens s’insurgent contre la résolution hostile au Maroc

Des députés européens ont dénoncé, vendredi, le caractère contreproductif d’une résolution adoptée par certains de leurs collègues sur le Maroc.

Pour l’eurodéputé Nicolas Bay, dont le groupe politique a refusé de voter ce texte controversé qui antagonise un partenaire stratégique de l’UE, c’est le gouvernement espagnol qui doit être blâmé.

« Le gouvernement socialiste espagnol est largement responsable des incidents de Ceuta en accueillant une figure du polisario, organisation terroriste anti-marocaine », a déclaré l’eurodéputé français sur Twitter.

Pour sa part, le député européen Younous Omarjee a souligné que cette résolution « ne fait pas œuvre utile ».

« J’ai voté contre cette résolution, car lorsque surgissent des difficultés, il faut favoriser les conditions du meilleur dialogue et non pas ajouter des difficultés supplémentaires. C’est ce que je reproche à cette résolution qui de mon point de vue ne fait pas œuvre utile », a-t-il déclaré à la MAP.

Selon lui, tous les membres de la délégation de la France insoumise au parlement européen ont voté contre cette résolution.

Le dialogue politique entre l’Union Européenne et le Maroc « n’est pas rompu », a relevé Omarjee, du groupe de la gauche au Parlement européen.

« Dans le respect des uns et des autres, il faut regarder les difficultés qui peuvent se présenter avec un Etat membre dans ses relations avec un pays tiers, avec la tête froide et aider aux règlements plutôt que par des prises de positions qui peuvent ajouter aux tensions », a-t-il plaidé.

« Chacun a sa part de chemin à faire. Étant entendu que le Maroc est un partenaire important pour l’Union européenne tant pour satisfaire aux objectifs partagés pour la sécurité, le défi migratoire et le développement », a-t-il conclu.

S.L. (avec MAP)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page