Crash d’avion: la “gaffe” du FLN sur le Polisario

Le site TSA (Tout sur l’Algerie) est remonté contre Djamel Ould Abbes. Celui-ci est le secrétaire général du FLN (Front de libération nationale), connu par ses nombreuses bourdes à répétition “jusqu’à se substituer aux institutions du pays dans des affaires intérieures les mettant dans l’embarras sur des sujets hautement sensibles” regrette l’auteur de l’article.
Par principe de ne point se mêler des affaires intérieures d’un pays étranger, fusse-t-il le voisin de l’est, il importe peu,-pas du tout même-, de connaître les bourdes d’Ould Abbes, d’en parler, voire de les commenter.
Toutefois, la dernière gaffe,”sur un sujet hautement sensible” que TSA reproche au secrétaire général du FLN (l’erreur de trop”, précise l’article) nous interpelle. Il est vivement reproché à Ould Abbes d’avoir été le premier à divulguer la présence d’éléments du Polisario parmi les 257 victimes du crash de l’avion militaire algérien. Ceci, alors que l’armée nationale a révélé le nombre des victimes sans donner plus de détails.
Une catastrophe de ce genre relevant exclusivement du domaine militaire, Ould Abbes a divulgué des informations qui auraient dû rester “secrètes pour plusieurs raisons mettant dans l’embarras l’Algérie et le front Polisrario”. Ce dernier a dût être contraint d’avouer la présence de 30 séparatistes à bord de l’avion, écrit TSA. L’article conclut que les médias marocains ont tiré profit de la bourde d’Ould Abbes pour ” dénigrer” l’Algérie en usant de commentaires “violents et déplacés”. 
Le Site info s’inscrit en faux contre cette conclusion hâtive. Et par pudeur, retenue et respect du deuil de l’Algérie, nous tairons les commentaires haineux, désobligeants, mensongers et déplacés de certains internautes et médias Algériens à l’encontre du Maroc et de ses symboles. Dont acte!
Larbi Alaoui

TEST DRIVE - Découvrez la Citroën C3 Aircross, désormais dispo au Maroc !

  • Farid

    L’auteure de l’article auquel vous faites référence est elle-même une spécialiste du dénigrement du Royaume et de son Roi. Elle écrit quasi-quotidiennement avec une malhonnêteté très rare. On est face à une fonctionnaire de la propagande. TSA est devenu ni plus ni moins une agence APS bis. Leur ligne editoriale: la position officielle. Ils sont mal placés pour donner des leçons.

Suggestions d’articles

Chômage, cherté de la vie, épargne… les Marocains plus pessimistes que jamais

Un rapport du HCP a dressé une image noire des prévisions des Marocains pour le second semestre de l’année 2018.