Compensation: Daoudi fait une mise au point

Le ministre des Affaires publiques et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi, a qualifié les rumeurs d’une réforme du système de compensation et celles de faire cesser le soutien des prix des produits de base, le gaz, la farine et le sucre notamment, d’infondées.

Daoudi, lors d’une réunion tenue par la frange régionale du PJD à Beni Mellal a fait savoir que son département consentirait volontiers à aider les agriculteurs afin qu’ils utilisent plus l’énergie solaire, histoire de réduire leur consommation de gaz.

Daoudi a affirmé que l’abolition du fonds de compensation, qui coûte 17,6 milliards de dirhams au budget de l’Etat, n’est pas pour demain. Il a ainsi confirmé les dires de Saâd Dine El Othmani, chef du gouvernement qui, lundi lors de la séance orale mensuelle de la Chambre des représentants, avait souligné, que la politique sociale de l’exécutif qui tendait à rehausser le niveau de vie des citoyens et à soutenir leur pouvoir d’achat passait par la poursuite de cette politique de compensation.

Certes, une procédure de restructuration de la compensation semble nécessaire au regard de l’état de l’augmentation de sa charge qui s’accroit au fil des années (4,7 MMDH en 2018) comme l’avait souligné le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboune lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2019. Mais elle n’est pas d’actualité, en tout cas, pas pour l’exercice en cours.

M.J.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le PLF 2020 passe le cap de la première Chambre

La Chambre des représentants a adopté, jeudi soir, le projet de loi de finances (PLF) au titre de l'exercice 2020, après examen en première lecture au niveau des commissions parlementaires permanentes et des séances plénières.