Ce qui pourrait changer après le discours royal

Le discours royal de vendredi dernier sous l’hémicycle ne cesse d’interpeller. Suppositions, supputations et attentes des uns et des autres sont à l’ordre du jour. Chacun y va de son pronostic et de ses prédictions.
L’analyste politique Mohamed Boudene, lui, s’intéresse plus particulièrement à l’annonce par le roi Mohammed VI de la création d’un ministère délégué auprès du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, qui sera chargé des affaires africaines. Une décision qui augure d’un probable remaniement ministériel. « Ce remaniement pourrait voir la nomination d’un technocrate à la tête de ce nouveau département, ou celle d’un ministre ou d’un secrétaire d’Etat de l’Exécutif actuel. Il pourrait aussi s’agir d’un remaniement plus large concernant d’autres ministères », ajoute-t-il.

LIRE AUSSI: Le roi Mohammed VI annonce la création d’un ministère des Affaires africaines
Le discours royal vient renforcer la volonté d’une nouvelle donne dans l’histoire politique du pays et le passage à une nouvelle étape de changements, a précisé Mohamed Boudene. Celui-ci n’a pas hésité à parler d’un « séisme politique » prochain, d’une magnitude dont l’importance reste encore inconnue.
A rappeler qu’après les retards et autres dysfonctionnements constatés par les audits de la Cour des comptes, concernant le projet « Al Hoceima, phare de la Méditerranée », plusieurs dirigeants de certains partis politiques risquent gros et leurs fauteuils de ministres risquent d’être emportés par ledit séisme.
L.A


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page