Ce que propose Balafrej contre la retraite des parlementaires

C’est sur sa page officielle Facebook que Omar Balafrej fait entendre sa voix pour la suppression pure et simple de la retraite octroyée aux élus de la Nation.

Le député de la circonscription Rabat-Océan, élu en 2016 sous les couleurs de la Fédération de la gauche démocratique (FGD), n’en démord pas. Pour lui, “être parlementaire n’est pas un métier”. Aussi propose-t-il un projet de loi visant à supprimer cette rente, sous forme de retraite ou de pension. En parfaite symbiose avec Mustapha Chennaoui, lui aussi député de la FGD, les deux hommes pensent que les parlementaires peuvent prétendre à percevoir des indemnités pendant leur mandat afin “d’effectuer leur mission en toute indépendance”. Mais cela ne saurait nullement être considéré “comme un métier”.
Omar Balafrej et Mustapha Chennaoui assurent également que les députés devraient, à la fin de leur mandat, retrouver des activités de citoyens normaux. “La logique et le bon sens” plaident pour cette solution, écrit Balafrej. “Chercher du travail” aussi, ajoute-t-il.
Voilà ce qui ressort de la proposition du duo de la Fédération de la gauche démocratique Balfrej-Chennaoui! C’est on ne plus plus clair. Sauf que cela n’est pas du goût de nombreux “heureux élus” de la Nation, dont les yeux sont plus gros que le ventre et qui veulent le beurre et l’argent du beurre jusqu’à ce que mort s’en suive! Ou même dans l’au-delà!
Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Naoura, une oasis conviviale dans la médina

La magie des fines hauteurs de l'Atlas a inspiré le lieu où l’on retrouve la palette des couleurs délicates de la ville royale, à cinq minutes de la légendaire place Jemâa el Fna.