Ce qu’a dit El Othmani à Dakhla

Le progrès remarquable que connaît la région de Dakhla-Oued Eddahab est à même de consolider sa position stratégique distinguée en tant que portail du Maroc orienté vers sa profondeur africaine, a souligné, samedi à Dakhla, le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Othmani.

Dans une allocution à l’occasion de la rencontre régionale de communication des membres du gouvernement autour de l’état d’avancement des grands chantiers et de mise en application des conventions et programmes de développement au niveau de la région, El Othmani a ajouté que ce développement de taille a permis à la région de Dakhla-Oued Eddahab d’enregistrer l’un des taux de développement humain les plus élevés parmi les différentes régions du Royaume, ainsi que le taux de PIB annuel par habitant le plus élevé (40.000 DH alors que la moyenne nationale est de 27.403 DH).

Et de poursuivre que cette région bénéficie de la Haute Sollicitude Royale comme en témoigne la concrétisation et la mise en application du projet du modèle de développement des provinces du Sud du Royaume, qui se veut un pas à même de conférer à cette partie du territoire national une place de choix dans le cadre du processus de développement national et d’en faire une locomotive et une passerelle du développement régional vers l’Afrique.

El Othmani, qui était accompagné lors de cette visite régionale (la 8è du genre) d’une importante délégation gouvernementale représentant plusieurs secteurs, a précisé que le coût global du contrat-programme de développement de la région de Dakhla-Oued Eddahab est de l’ordre de plus de 22 milliards de DH (montant actualisé) pour la réalisation de 149 projets.

Il a indiqué que les projets contenus dans ce programme concernent notamment la connexion de la ville de Dakhla au réseau national d’électricité pour un montant de 2.372 millions de DH, la promotion de six zones de pêche maritime (1.443,72 millions de DH), le projet de désalinisation de l’eau de mer pour l’irrigation de 5.000 ha au niveau de la région (1.305 millions de DH), et la construction d’un nouveau port de pêche à Lamhiriz (242 millions de DH).

Ces projets portent également sur l’élargissement de la route reliant la ville de Dakhla à Boujdour (187,8 millions de DH), le raccordement du centre Bir Guendouz au réseau électrique (74,7 millions de DH), la mise à niveau des quartiers sous-équipés de la ville de Dakhla (40 millions de DH), et la construction de l’Institut Supérieur des métiers de l’infirmerie (44 millions de DH), a-t-il détaillé.

Au sujet du programme d’investissements des secteurs gouvernementaux au cours de l’année 2019, M. El Otmani a souligné l’importance de la mise en oeuvre et de l’appui aux chantiers de développement prioritaires pour la région, tout en veillant au respect de leur agenda afin de contribuer au rayonnement régional et d’ouvrir à cette partie du territoire national et aux régions avoisinantes de larges perspectives de développement dans le cadre de la Coopération Sud-Sud.

Et de poursuivre que ces chantiers concernent la consolidation des infrastructures de connexion aérienne de la région de Dakhla-Oued Eddahab avec les autres régions du Maroc comme à l’échelle internationale, avec une cadence de vols à même d’assurer le désenclavement de la région, tout en exploitant de manière optimale les potentialités qu’elle recèle.

En matière de formation professionnelle, il s’agit aussi de la mise en application de l’approche de réforme telle que présentée devant SM le Roi, l’objectif étant de faire de la région un modèle de cette réforme de manière à contribuer à une formation professionnelle de qualité et apte à accompagner les activités et les besoins de la région, tout en oeuvrant à la création du Centre des Compétences et des Métiers pour accueillir les jeunes de la région et développer leurs expertises et compétences professionnelles dans la perspective de réussir leur insertion socioprofessionnelle, a expliqué El Othmani.

Tout en rappelant que la région se veut un portail sur les pays maghrébins et un trait d’union entre le Maroc et les pays de l’Afrique, le Chef du gouvernement a insisté sur la nécessité d’accélérer la réalisation du Port Atlantique de Dakhla, ajoutant qu’il est aussi impératif de réfléchir à la réalisation d’une structure universitaire et d’une structure hospitalière de niveau international en vue de renforcer davantage l’attractivité territoriale de la région.

Il a, d’autre part, précisé que le programme de mise à niveau urbaine consacré à la région de Dakhla-Oued Eddahab d’un coût global de 618,35 millions DH porte sur l’équipement de Bir Guendouz en éclairage public (79,35 millions de DH), et le projet de mise à niveau de la ville de Dakhla et des centres relevant de la province de Oued Eddahab, pour la période 2015-2019 (539 millions de DH), qui se décline en 24 projets concernant les routes, la mise à niveau des quartiers sous-équipés et les services économiques et sociaux.

El Othmani a relevé que le nombre de projets programmés dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales dans les zones rurales de la région de Dakhla-Oued Eddahab s’est établi à neuf projets, d’un montant global de 38,42 millions de DH.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: El Othmani s’entretient avec le secrétaire d’Etat US (PHOTOS)

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, s'est entretenu, jeudi à Rabat, avec le secrétaire d'Etat américain, Michael Pompeo, en visite officielle dans le Royaume.