Brahim Ghali hospitalisé en Espagne: ce qu’en pense le PJD

Le Parti de la justice et du développement (PJD) a déploré l’accueil par l’Espagne du chef des séparatistes du « polisario », le dénommé Brahim Ghali, affirmant que cette attitude est « contraire aux principes de bon voisinage et de partenariat ».

« Le PJD déplore l’attitude de l’Espagne qui est contraire aux principes de bon voisinage et de partenariat, en accueillant sur son sol pour hospitalisation le chef des séparatistes Brahim Ghali sous une fausse identité, ce qui est en soi une reconnaissance implicite du caractère illusoire de la pseudo rasd », a indiqué le secrétariat général du parti dans un communiqué publié lundi à l’issue de sa réunion hebdomadaire tenue en mode semi-présentiel, sous la présidence de son secrétaire général, Saad Dine El Otmani.

« Il s’agit également d’un précédent qui entrave la réalisation de la justice à l’encontre du principal responsable des graves violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf », souligne le communiqué.

Le secrétariat général du PJD a aussi exprimé son rejet et sa réprobation des manœuvres continues des ennemis de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume, ainsi que de tout acte visant à perturber la dynamique politique enclenchée par la reconnaissance américaine de la pleine et entière souveraineté du Maroc sur son Sahara.

Il a appelé, à cet égard, ses militants et l’ensemble des composantes de la société et ses forces politiques et civiles à davantage de vigilance et de mobilisation sur tous les fronts, sous la conduite du roi Mohammed VI.

Par ailleurs, le secrétariat général du PJD s’est félicité du lancement de la mise en œuvre effective du projet de la généralisation de la protection sociale globale, à commencer par l’assurance maladie obligatoire au profit de plusieurs professions libérales structurées et la contribution professionnelle unifiée qui permettra l’adhésion d’une large frange de commerçants et de professionnels, dans la perspective d’étendre la couverture médicale aux agriculteurs, aux artisans et aux professionnels du transport.

Il a souligné, en ce sens, « la nécessité de renforcer la crédibilité du processus de réforme politique et de faire de l’opération électorale un rendez-vous de concurrence démocratique et loyale », appelant au « respect des règles de la concurrence politique » et au « bannissement de l’instrumentalisation des opérations caritatives à des fins politiques et partisanes à l’approche des échéances électorales ».

S.L. (avec MAP)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page