Bourita: « Le Covid-19 a rappelé au monde la communauté de notre destin »

La pandémie de Covid-19 a « brutalement rappelé » au monde la « communauté de notre destin », a affirmé, ce mardi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, devant la réunion annuelle de haut niveau du Groupe des amis de l’Alliance des civilisations des Nations Unies.

Dans une allocution par vidéo-conférence à l’occasion de ce conclave qui se tient en marge de la 75ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, Bourita a souligné que l’Alliance est « plus pertinente que jamais », étant donnée qu’elle « ne se définit pas en opposition à un ennemi commun, mais plutôt en faveur d’un idéal partagé ».

L’Alliance, a indiqué Bourita, « ne nous oppose pas l’un à l’autre, mais nous rassemble ». « C’est exactement ce dont nous avons besoin dans le contexte actuel », a-t-il martelé à l’occasion de cette réunion placée sous le thème: « Façonner un meilleur monde: construire des sociétés cohésives et inclusives dans l’environnement difficile du Covid-19 » et tenu en présence notamment du Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, du président de la 75ème session de l’Assemblée générale, Volkan Bozkir, et du Haut représentant de l’ONU pour l’Alliance des civilisations, Miguel Angel Moratinos.

Le ministre a rappelé, à cette occasion, que le Maroc, en tant que membre fondateur de l’Alliance créée il y a 15 ans, a toujours adhéré à ses valeurs et ses principes.

« Et il y a une raison pour cela: ici au Maroc, la diversité est une identité pour la nation, la coexistence un mode de vie, les valeurs d’ouverture, de modération, de tolérance et de respect mutuel entre toutes les cultures et civilisations ne sont pas un simple slogan, mais un principe inscrit dans la constitution », a relevé Bourita.

Le ministre a, par ailleurs, rappelé que le Maroc a décidé d’organiser la 9ème édition du Forum mondial de l’Alliance en 2020, notant que la pandémie a retardé sa tenue mais qu’elle n’a « ni mis en péril le projet ni sapé notre engagement ».

« Ce sera un événement sans précédent. Pour la première fois dans l’histoire de l’organisation, le Forum mondial se tiendra sur le continent africain, sur le sol marocain », a-t-il dit.

Evoquant la lutte contre le coronavirus, Bourita a expliqué qu’une fois la pandémie surmontée, un défi subsistera, à savoir « construire des sociétés inclusives et cohésives, où la connaissance mutuelle ne se structure pas seulement entre les sociétés, mais aussi en leur sein (…) et en choisissant la solidarité, la tolérance, la paix et le dialogue ».

« Ce n’est qu’alors que nous pourrons transformer le multilatéralisme du domaine du discours à celui de l’action centrée sur l’homme et axée sur les résultats. Et c’est précisément ce que vise notre Alliance », a-t-il conclu.

La réunion annuelle de haut niveau du Groupe des Amis de l’Alliance des civilisations se veut l’occasion de faire le point sur les réalisations de cette instance internationale et de présenter ses nouvelles activités et initiatives, notamment dans les domaines de la prévention et de la médiation.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

France: les médias évoquent un retour au confinement

Alors que la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus frappe de plein fouet la France qui a enregistré plus de 500 morts en l’espace de 24 heures selon le dernier bilan des autorités sanitaires, le pays est suspendu aux annonces que fera, ce mercredi soir, le Président Emmanuel Macron...