Benkirane tacle Ramid à cause de Maelainine

Abdelilah Benkirane, l’ex-secrétaire général du PJD et l’ancien Chef du gouvernement a apporté quelques éclaircissements quant à sa vision sur la monarchie parlementaire et a dit une fois de plus son avis sur le voile et Amina Maelainine.

Dans un enregistrement de plus d’une demi-heure, diffusé sur Facebook par son homme de main, Farid Titi, Benky a fait le tour des deux questions avec Mustapha Ramid comme point de mire.

Pour ce qui est du premier volet, Abdelilah Benkirane a tout d’abord mis les points sur les i quant à sa façon de voir les choses. “Je n’ai pas dit aux Marocains que j’étais contre la monarchie parlementaire, mais contre le fait que le roi juge et ne règne pas. La monarchie parlementaire est une menace pour le Maroc et elle est dangereuse”, a-t-il expliqué.

Et d’ajouter: “Ramid n’a pas abordé une nouvelle idée de la monarchie parlementaire. Il a déclaré que c’est la solution, mais que les conditions ne sont pas remplies pour son application. Le discours est terminé”.

L’ancien Chef du gouvernement, pour clore le sujet de la monarchie parlementaire, a également précisé: ‘’c’est grâce au roi, ses pouvoirs et son statut que le Maroc tient la route’’.

Abordant le sujet du voile et d’Amina Maelainine, il a réagi aux propos de Mustapha Ramid qui avait déclaré que ‘’le peuple avait voté pour elle à cause de son Hijab’’. Benkirane a souligné ‘’qu’il était honteux de dire ça’’ et a défendu la liberté individuelle. ‘’Soulever ce cas au sein du PJD n’est pas raisonnable. On ne fait pas de ça un problème. Qu’elle porte le hijab ou pas, c’est son affaire’’, a-t-il estimé. Pour Benkirane, le problème n’est pas d’ordre vestimentaire mais dans le ‘’référentiel’’, allusion faite aux intentions du PJD de sanctionner la députée.

M.J.K

 

Suggestions d’articles

El Othmani titille les détracteurs du PJD

Les détracteurs du PJD n'ont qu'a bien se tenir.