Benkirane: « Si je ne gagne pas, je me retire de la vie politique » (VIDEO)

Abdelilah Benkirane a exprimé plusieurs promesses tout au long de sa carrière politique. Il ne les a pas toutes tenues, surtout celles de la campagne électorale de 2001 qui l’a amené à la primature. Il avait promis de réduire le chômage, or celui-ci a grimpé très haut. Il avait promis de lutter contre la corruption et la rente, il a fini par baisser les bras. Il avait promis une croissance de 7%, or à la fin de son mandat elle atteint à peine 1.3%. Benkirane promet encore de supprimer la subvention du gaz butane, après avoir libéralisé les prix des carburants considérés comme les plus chers du monde arabe. Sa liste des promesses est longue et n’est pas exhaustive.

Bref, il avait promis beaucoup de « belles » choses, mais le peuple n’a récolté, sous son quinquennat, que la hausse de tous les produits, surtout ceux de première nécessité. Il a pénalisé les fonctionnaires en leur imposant une réforme inique du régime des retraites. Il a refusé d’embaucher des instituteurs et des professeurs des écoles, et les classes se sont retrouvées encombrées. Il a matraqué à tort et à travers les diplômés chômeurs qui avaient signé l’accord du mois d’avril avec Abbas El Fassi et qui ne revendiquaient que son application.

Mais le bouquet de ses promesses vient de cette déclaration accordée à la chaîne britannique BBC où il affirme que si son parti n’obtient pas la première place aux élections du 7 octobre, il quittera la vie politique une bonne fois pour toutes. Qui vivra verra.

T.J.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page