Benkirane en pleurs en évoquant la mort (VIDEO)

C’est un Benkirane en pleurs  qui a été vu au cimetière, à Rabat, mercredi en fin d’après-midi.

L’ex-chef de gouvernement et ancien patron du parti islamiste était en train de se recueillir sur la tombe de l’un des jeunes du PJD, versant de chaudes larmes  et véritablement sous l’effet d’une grande émotion.

S’adressant aux citoyens présents aux obsèques, Benkirane a entamé un sermon des plus  émotifs sur la Faucheuse et sur les terribles affres et les divers tourments de l’enfer.

 » La mort n’est pas le lot seulement des personnes âgées, des femmes  et des enfants(!).  Elle n’épargne personne et elle est un « droit »(ha9). Et quand Dieu la décide, elle survient inéductablement. Elle est une destinée divine avant toute chose », a-t-il prêché.

Benkirane s’est aussi confessé devant l’assistance en regrettant d’avoir été l’auteur, durant sa vie, de certaines actions. »Je déplore certains agissements de mon fait. Mais quand je suis parvenu à des postes de responsabilité et après avoir rencontré mes frères au sein de ce mouvement béni, j’étais devenu minitieux et consciencieux à assumer mon devoir religieux », s’est-il repenti dans ce cimetière transformé en confessional, sans grillage et sans isoloir clos.

Prononcant également l’épitaphe du jeune PJDiste décédé à l’âge de 20 ans, Benkirane a fait ainsi léloge posthume du défunt.  » L’un de nos jeunes, étudiant brillant, bien éduqué et issu d’une famille altruiste. La volonté divine a voulu qu’il soit atteint d’une maladie incurable et Dieu l’a rappelé à Ses côtés, pendant les dix derniers jours  bénis de ce mois sacré », a-t-il conclu son oraison funèbre.

Larbi Alaoui (avec Kawtar Zaki)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page