Benkirane en Mauritanie: une mission à moitié réussie

La visite qu’ont effectuée Abdelilah Benkirane et Nacer Bourita, n’aura pas été de tout repos. Et pour cause, les responsables mauritaniens sont remontés à bloc contre Hamid Chabat et le parti de l’Istiqlal.

Mais la mission de Benkirane, aussi délicate qu’elle soit, consistait à apaiser cette tension brusquement remontée après des propos jugés « scandaleux et irresponsables ». Une mission réussie à moitié, puisque malgré la satisfaction affichée par la classe politique dans sa totalité quant aux assurances officielles de l’attachement du Maroc au respect de la souveraineté de la Mauritanie, la blessure a été si profonde, que le président mauritanien n’est pas prêt de pardonner cet égarement coupable du leader du plus vieux parti du Maroc.

En effet, Mohammed Ould Abdelaziz a eu des mots très durs à l’encontre de Hamid Chabat et de certains hommes politiques qui, selon lui, veulent « créer des tensions inutiles ».

Il aura fallu toute la diplomatie de la délégation marocaine pour que la partie mauritanienne affiche solennellement sa détermination à renforcer les liens entre les deux pays. C’est déjà ça de gagné, mais la suspicion ne se dissipera que lorsque  les deux pays décideront d’étaler tous les dossiers qui concernent les relations assez ambiguës, ces derniers temps, entre Rabat et Nouakchott, et que ne feront pas oublier les sourires et les propos conciliants des uns et des autres.

D’ailleurs, à son retour de Zouerate, où il avait rencontré le président mauritanien, Benkirane n’a été accompagné par aucun haut responsable gouvernemental. Seul le Wali de la ville a pris la peine protocolaire de saluer le chef de gouvernement du royaume du Maroc. C’est dire que la rancœur n’est pas totalement effacée…

Taoufik Jdidi


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page