Benkirane devra « se calmer » pour devenir numéro 1 du MUR

Depuis quelques jours, la presse du PJD annonce que Abdelilah Benkirane pourrait bien être le prochain président du MUR (Mouvement authenticité et réforme). Une sorte de retour aux sources, puisque c’est lui-même qui l’a fondé en 1996. Dans l’ombre du PJD, le MUR n’a jamais été bien loin de Benkirane.
Et depuis quelques temps, la « créature politique » qui n’est plus chef de gouvernement ni patron du PJD, montre clairement qu’elle n’a pas l’intention de se terrer au quartier des Orangers de Rabat.
Sa sortie très étrange contre Aziz Akhannouch avait fait couler beaucoup d’encre et avait non seulement fragilisé le gouvernement, mais aussi le PJD. El Othmani avait d’ailleurs demandé à ses troupes de se désolidariser ouvertement des propos de Benkirane.

Le MUR va annoncer de nouveaux statuts en août prochain, durant son Congrès national, notamment pour interdire le non-cumul des mandats de ses dirigeants, rappelle Jeune Afrique.

Dans une déclaration à Akhbar Al Yaoum, le président du MUR, Abderrahim Chikhi, a laissé entendre que Benkirane était un profil envisageable pour lui succéder.

« Le profil est intéressant, mais il faudra qu’il se calme et cela, j’en doute. Benkirane a du charisme. Il a encore des choses à dire en politique », note un membre du MUR. Contacté par nos soins, Benkirane n’a pas souhaité se prononcer sur la question. Nul doute que ce nouveau costume lui permettrait de rennaitre de ses cendres. Mais encore faudra-t-il…qu’il se calme.

Soufiane Laraki




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page