Benkirane critiqué par une ministre PJDiste

“Mon Dieu, gardez-moi de mes amis! Quant à mes ennemis, je m’en charge”. Cette citation de François-Marie Arouet, plus connu sous le pseudonyme de Voltaire, Abdelilah Benkirane peut désormais la faire sienne.

En effet, certains membres du Secrétariat général du parti islamiste désapprouvent les dernières “sorties” médiatiques de leur “frère”, ex-chef de gouvernement et ancien patron du PJD. C’est du moins ce qui ressort de la déclaration à Le Site info d’un ténor du parti qui affirme que lesdites sorties ne rendent aucunement service à l’Exécutif dont le parti de la Lampe est à la tête.

Une autre voix PJDiste, et non des moindres, a la même appréciation sur le sujet qui embarrasse le parti. C’est celle, selon la même source, d’une ministre qui, à son tour, s’élève vigoureusement contre les propos tonitruants de Benkirane et le somme de “garder le silence par respect au poste de chef de gouvernement qu’il occupait”.

Est-il besoin de rappeler que les propos reprochés, par les uns et par les autres à Benkirane, et maintenant au sein même de son parti, se rapportent à sa retraite exceptionnelle?

Larbi Alaoui (avec Mohamed Fernane)

Articles similaires

Suggestions d’articles

PJD: Driss Azami lache le groupe Parlementaire

Suite à la violente sortie de Abdelilah Benkirane, Driss Azami vient de jeter l'éponge. Il quitte la présidence du groupe parlementaire du PJD.