Benkirane agace le Mouvement populaire

Le Mouvement populaire (MP) s’insurge vivement contre les récentes déclarations de Abdelilah Benkirane. La raison de ce courroux du parti de l’Epi pointe les propos de l’ex-chef de gouvernement à propos de l’enseignement de certaines disciplines dans une langue étrangère, en lieu et place de l’arabe, l’une des deux langues officielles du Royaume.
A rappeler que le bouillant ancien patron du parti de la Lampe n’a pas été tendre envers le Harakiste Said Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Selon l’hebdomadaire Al Ayam, Benkirane avait ouvertement accusé Amzazi de biaiser la loi-cadre du ministère dont il a la charge. Polémique qui ne cesse d’enfler, aussi bien sous l’Hémicycle qu’au sein des composantes de l’Exécutif.
Aussi, Mohand Laenser, président du MP, a-t-il appelé à une réunion prochaine de la majorité afin de débatte de plusieurs sujets d’actualité, dont la position pour le moins « floue » du PJD concernant la loi-cadre du ministère de l’Education nationale.
Le patron des Harakistes précise que le premier point dont il veut connaître les tenants et aboutissants concerne les déclarations de Benkirane. A ce propos Laenser se demande si l’ex-chef de gouvernement a exprimé son avis personnel ou si son parti partage son analyse. Dans les deux cas, le parti de l’Epi saura trouver la réponse adéquate, lors de la réunion de la majorité, promet le président du MP.
Larbi Alaoui (avec Kaoutar Zaki)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Abdelilah Benkirane réagit au décès de Abderrahmane El Youssoufi

Abderrahmane El Youssoufi, l’ancien premier ministre est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à l'âge de 96 ans, à Casablanca. Sa mort n’a pas manqué de faire réagir de nombreux politiciens, dont Abdelilah Benkirane.