Balafrej au PJD: “Je ne suis ni un fils à papa, ni un ould lafchouch!”

Omar Balafrej a commenté les propos d’une parlementaire du parti islamiste l’ayant qualifié de “oulde lafchouch”. Le député de la Fédération de la gauche démocratique a rétorqué qu’il n’est ni un fils à papa, ni un enfant gâté.

Invité de l’émission de Med Radio “Bidoune loghat khachab” (Sans langue de bois), Omar Balafrej a soutenu que chaque recommandation proposée, sous l’Hémicycle, par un membre du Parti socialiste unifié est considérée comme du “buzz” par certains parlementaires.

Le député s’interroge “si c’est vraiment sérieux de considérer un député proposant une alternative comme une personne ne cherchant que le buzz”. Et d’ajouter que nombreuses sont les personnes qui se trompent sur son compte en le prenant pour un “ould lafchouch”  (enfant gâté). Sachant, précise-t-il, ironiquement, que l’on ne lui laisse même pas le temps de bénéficier du temps imparti pour poser ses questions.

“Alors, de quel fils à papa parle-t-on?”, se demande le député de la FGD.

A.L

Articles similaires

Suggestions d’articles

Chantage à Casablanca: l’avocat est-il PJDiste ?

Le PJD a brisé le silence au sujet de l’affaire de la jeune femme accusée de chantage par un avocat à Casablanca.