Après avoir critiqué la Tunisie, Abdelilah Benkirane s’explique

Après avoir critiqué la Tunisie, l’ancien Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a tenté tant bien que mal de se défendre en assurant qu’il a fait ces déclarations par amour envers ce pays du Maghreb.

«J’ai critiqué la Tunisie parce que je l’aime, parce que les Marocains et les Tunisiens sont frères», a-t-il expliqué selon un site tunisien, repris par à Al Massae.

Et d’ajouter : «L’expérience démocratique de la Tunisie est exceptionnelle. Le peuple tunisien a écrit l’histoire en gagnant sa liberté».

Rappelons qu’Abdelilah Benkirane a critiqué la Tunisie lors du conseil national du PJD tenu le week-end dernier à l’institut Moulay Rachid des sports à Salé.

Il a en effet évoqué les aspects relatifs à la sécurité et les conditions sociales instables dans ce pays du Maghreb. ”La Tunisie est un pays non contrôlé même si sa démocratie est meilleure que celle du Maroc. Quand je visite ce pays, je trouve des grèves générales et de la saleté. J’ai l’impression que certaines parties veulent le retour de la dictature”, a-t-il déclaré à Al Quds Al Arabi.

La chaîne tunisienne Nessma a, de son côté, réagi aux propos de Benkirane, estimant qu’il s’agit d’une “violation des normes diplomatiques internationales”. “Des critiques sans précédent”, peut-on lire sur son site.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: un armement russe qui déplaît aux Etats-Unis

Le Maroc pourrait rejoindre la liste de plusieurs pays désirant acquérir des S-400 russes.