Amina Maelainine encense le PPS pour sa décision!

On s’attendait à ce que la “pasionaria” du parti islamiste parle de la décision du Bureau politique du Parti du Livre de quitter le navire gouvernemental d’El Othmani!

Et bien; cela n’a pas manqué d’arriver. Amina Maelainine ne pouvait manquer cette belle occasion de se rappeler à ses ” followers”. Et c’est toujours via sa page officielle Facebook que la députée PJDiste, en tant que politologue avertie et de psychologue expérimentée; nous livre son diagnostic sur la décision du BP du Parti du Progrès et du Socialisme.

“Ce retrait était attendu, vu les derniers communiqués du PPS. Cette décision est digne de respect de la part d’un parti respectable ayant osé pointé des sujets politiques, pendant que la majorité des partis se sont abstenus d’en parler”, écrit-elle.

De même qu’elle a appelé le Parti de la Justice et du Développement à respecter la décision du parti des camarades de Mohamed Nabil Benabdallah: “Le PJD doit être le premier qui se doit d’exprimer son respect de la décision de camarades, par esprit de fidélité. Ce parti ne peut avoir été militant et sérieux quand nous sommes devenus ses alliés, sans oublier qu’il avait payé cher son alliance avec nous. Il ne peut se transformer, après sa décision, en parti dérisoire en quête d’enchères et privilégiant son intérêt partisan à celui de la Patrie”, plaide Maelainine en avocate bénévole du PPS.

La déclaration du BP du PPS mérite d’autant plus d’égards qu’elle porte en elle une charge politique certaine (lucidité politique, moralité démocratique, réformes politiques, accentuation de l’action gouvernementale …), ajoute-telle.

Ce qui ne peut qu’interpeller tout un chacun sur le nouveau modèle de développement, ne pouvant aboutir que par le biais de la concrétisation de conditions politiques et démocratiques. Comme la combat en vue de droits et des libertés est également politique dans son substratum, a conclu Amina Maelainine.

Pour rappel, cette plaidoirie de la députée PJDiste en faveur du PPS fait suite à la bronca de certains de ses “frères” du parti islamiste. Ces derniers n’ont pas manqué de réfuter les raisons invoquées dans la déclaration du BP du parti du Livre et sont vite allés en besogne pour insinuer que la décision de retrait de l’Exécutif a pour unique objectif des intérêts partisans.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.