Agenda chargé pour Bourita ce vendredi à Rabat

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita a tenu, ce vendredi à Rabat, des entretiens avec ses homologues mauritanien, guinéen et ghanéen, en marge du 8ème Sommet des étudiants et de la jeunesse d’Afrique, qui se tient actuellement à Rabat.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de son entretien avec Smael Ould Cheikh Ahmed, ministre mauritanien des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur, Bourita a indiqué que cette rencontre s’inscrit dans le cadre « des relations solides entre les peuples marocain et mauritanien, et de la volonté des dirigeants des deux pays, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, de renforcer ces relations », ainsi que dans le cadre des « défis que confronte la région, à la lumière du rôle du Maroc et de la Mauritanie comme acteurs importants pour la sécurité, la stabilité et le développement en Afrique de l’Ouest et du Nord ».

Bourita a indiqué que les discussions avec son homologue mauritanien ont porté sur les moyens de renforcer les relations entre les acteurs économiques et culturels au Maroc et en Mauritanie, afin de les hisser au niveau des ambitions des dirigeants des deux pays.

Relevant « l’importance particulière » que revêt la participation du ministre mauritanien au 8ème Sommet des étudiants et de la jeunesse d’Afrique, le ministre a mis en exergue le rôle de la formation et de l’enseignement supérieur, « piliers essentiels des relations bilatérales », ajoutant que des centaines d’étudiants mauritaniens, boursiers ou pas, « honorent le Maroc » en poursuivant leurs études dans ses instituts supérieurs et universités.

De son côté, Ould Cheikh Ahmed a souligné, dans une déclaration similaire, que les relations maroco-mauritaniennes sont « distinguées », se félicitant des possibilités multiples de les développer davantage.

« Nous avons évoqué les relations distinguées entre le Royaume du Maroc et la Mauritanie, ainsi que la commission mixte entre les deux pays que nous nous attelons à préparer actuellement au niveau des commissions de différents secteurs », a indiqué Ould Cheikh, faisant observer qu’il s’agit de sa deuxième visite au Royaume en tant que ministre des Affaires étrangères, ce qui, a-t-il souligné, « atteste du niveau de nos relations qui disposent de grandes perspectives de développement. »

Ould Cheikh Ahmed a qualifié de « très importante » la 8ème édition de ce Sommet organisée par « All Africa Students Union » en partenariat avec l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) et sous le haut patronage du roi Mohammed VI, estimant qu’elle met en relief l’importance des jeunes, et plus particulièrement des étudiants pour l’avenir du continent.

A cet égard, le ministre a salué le soutien continu du Maroc envers la Mauritanie en matière de formation des étudiants, exprimant la « reconnaissance et la gratitude au Royaume pour avoir permis aux étudiants mauritaniens d’accéder aux universités, facultés et instituts marocains depuis plus de quarante ans, jouant ainsi un rôle majeur dans la formation de l’élite mauritanienne ». Par ailleurs, Ould Cheikh Ahmed a indiqué que les discussions avec Bourita ont également porté sur un nombre de questions d’ordre régional et de défis sécuritaires auxquels le Sahel fait face, notant que les deux parties partagent des points de vues « très identiques » sur ces questions.

Bourita s’est également entretenu avec la ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchway, et le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Mamadi Touré.

Organisé du 20 au 23 décembre sous le thème « L’avenir de l’Afrique : défis et perspectives pour la jeunesse », cet événement est le plus grand rassemblement estudiantin d’Afrique.

Il s’agit d’une rencontre annuelle phare de l’Union des associations d’étudiants africains qui réunit chaque année des milliers d’étudiants africains, afin de débattre des problématiques et des défis qui attendent la jeunesse africaine.

Plus de 1.000 participants, parmi lesquels des étudiants, des responsables d’associations estudiantines africaines, des lauréats universitaires, des cadres et de hauts responsables dont plusieurs ministres et des ambassadeurs en provenance de 52 pays africains prennent part à cette manifestation.

Cette édition comprend un espace de débat, des ateliers de travail, un espace d’exposition, un espace de discussion autour de l’entrepreneuriat en Afrique, ainsi qu’une série d’activités culturelles et sportives.

M.D. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

40 nouveaux décès au Maroc: la répartition par régions (Covid-19)

2.552 nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19) et 2.318 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures.