Affaire Al Mahdaoui: le cri de colère de Bouchra, son épouse

Bouchra, l’épouse du journaliste Hamid El Mahdaoui, détenu dans le cadre du Hirak du Rif a révélé que l’administration de la prison locale de Tiflet a interdit à son mari de prendre sa douche. Pourtant, a-t-elle expliqué dans une vidéo publiée sur Facebook, le médecin d’El Mahdaoui lui a demandé de se laver chaque jour dans le cadre d’un traitement qu’il lui a prescrit.

Bouchra a également affirmé que son mari a entamé une grève de la faim pour protester contre les décisions des responsables de la prison, soulignant que son état de santé s’est réellement détérioré. «J’exige qu’une commission de la délégation générale à l’administration pénitentiaire soit dépêchée pour enquêter sur ces abus dont mon mari est victime. El Mahdaoui ne veut pas de privilèges. Il exige tout simplement ses droits», s’est insurgée Bouchra.

Le père de Hamid, de son côté, a indiqué que son fils était en bonne santé quand il était à Oukacha. «Depuis son transfert à la prison de Tiflet, tout a changé. Comment peuvent-ils lui interdire de prendre sa douche ?», a déploré le père.

À rappeler que la Cour d’appel avait confirmé le verdict du tribunal de première instance. Le journaliste Hamid El Mahdaoui avait ainsi été condamné à 3 ans de prison ferme, assortis d’une amende de 30 000 DH. Il a été accusé pour “non-dénonciation d’un crime portant atteinte à la sûreté de l’Etat”.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nouveau changement dans le prix des carburants au Maroc

Les prix des carburants au Maroc ont connu de nouveaux changements au cours du second semestre 2019.