Abdelouafi Laftit s’entretient avec son homologue espagnol

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a eu, mercredi à Rabat, des entretiens avec son homologue espagnol,  Fernando Grande-Marlaska, qui ont essentiellement porté sur le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines de la lutte contre la migration clandestine, le trafic de drogue et le terrorisme.

Lors d’un point de presse au terme de cette entrevue, Laftit a qualifié “d’excellentes” les relations entre les Royaumes du Maroc et d’Espagne, précisant que les décisions qui touchent les deux pays voisins “sont prises en étroite collaboration”.

Laftit a ajouté que ses entretiens avec Grande-Marlaska ont porté sur plusieurs sujets d’intérêt commun en particulier la question migratoire, la lutte contre le trafic de drogue et le terrorisme.

Pour sa part, le ministre espagnol s’est félicité de la coopération “directe et sincère” entre les deux Royaumes dans les domaines de la lutte contre la migration clandestine, le terrorisme et le crime organisé. Marlaska a qualifié de “positif” le bilan de la coopération maroco-espagnole dans tous ces domaines.

Il a par ailleurs affirmé que les services de sécurité des deux pays veillent, de manière sérieuse et dans esprit de coordination et de coopération, à lutter contre les réseaux de trafic des êtres humains, mettant l’accent sur la baisse qu’a connu le nombre de migrants clandestins arrivant aux frontières maritimes espagnoles (-45%).

Le ministre espagnol a exprimé sa gratitude envers le Royaume du Maroc et a ajouté que ce bilan positif est le fruit d’une mobilisation en ressources humaines et financières importantes, soulignant le rôle primordial que joue le Maroc dans le cadre de la lutte contre le phénomène de la migration illégale.

Le ministre a rappelé, à cet égard, le processus de régularisation entamé au Maroc au profit de plus de 50.000 migrants clandestins en provenance des pays de l’Afrique subsaharienne, soulignant que le Royaume du Maroc connaît lui aussi une grande pression en terme de migration.

Marlaska a insisté sur l’importance d’une coopération transversale dans ce domaine entre le Maroc et son voisin espagnol, mais également avec tous les pays de l’Union Européenne.

Dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, Grande-Marlaska a souligné que la coopération et la coordination entre les services de sécurité des deux pays est une affaire de longue date, qui a permis de démanteler de nombreux réseaux terroristes et empêcher plusieurs opérations et actes criminels, qualifiant de “extraordinaires” les résultats réalisés dans ce domaine.

Le ministre espagnol a en outre évoqué l’importance de la coopération maroco-espagnole dans le domaine de la lutte contre le trafic de drogue et ses sources de financement, affirmant que les opérations conjointes, menées entre les deux parties dans ce domaines ont apporté des “résultats positifs”.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili