Abdelilah Benkirane menace de quitter le Maroc (VIDEO)

La pension de retraite exceptionnelle d’Abdelilah Benkirane continue de faire couler beaucoup d’encre. Après diffusion, par le site Barlamane, de deux documents révélant que l’ancien Chef du gouvernement percevait deux retraites, ce dernier s’est longuement défendu dans un post Facebook et a démenti ces allégations. “La seule retraite dont je bénéficie est la retraite exceptionnelle. Je ne reçois aucune autre retraite civile complémentaire”, a-t-il écrit, appelant au passage le Chef du gouvernement et le ministre des Finances “à clarifier ce point”.

Benkirane a finalement décidé de faire un live Facebook pour revenir sur ce point et demandé au président de la Cour des comptes Driss Jettou d’enquêter sur sa fortune afin de mettre fin à ce tollé créé à cause de sa retraite exceptionnelle. «Le roi et les Marocains font confiance à Driss Jettou. Je lui demande donc d’enquêter sur ma fortune et de tout révéler au cas où il constate un quelconque excédent », a-t-il souligné.

Et d’ajouter: «Si Driss Jettou prouve que j’ai menti à ce sujet, je vais quitter le Maroc parce que je n’aurais plus le courage d’affronter les gens, surtout ma famille. Je peux vous assurer que je n’ai pris aucune pension depuis octobre 2017».

Contacté par Le Site info, Abdelilah Benkirane s’est contenté d’un «Je ne peux pas répondre. Je suis occupé», avant de raccrocher.

Rappelons que les documents qui ont largement circulé sur la Toile et dont d’authenticité reste à confirmer font état d’une retraite exceptionnelle nette de l’ordre de 70.000 dirhams dont bénéficie l’ex-secrétaire général du PJD des caisses de l’Etat.

Le premier document, signé par l’actuel ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, et daté du 1er décembre 2018, comporte trois articles attribués au décret royal (Dahir) en vertu duquel Benkirane jouit de cette pension exceptionnelle.

Le second, sous forme de missive, émane du Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani et est adressé au ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de la réforme de l’Administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader.

Dans ce document, le chef de l’Exécutif invite son ministre à prendre “les mesures nécessaires” pour exécuter les instructions royales à ce propos, et ce en coordination avec le ministre de l’Economie et des Finances.

N.M.

 

Suggestions d’articles

Météo: début de semaine froid et pluvieux au Maroc

Des chutes de neige, des pluies ou averses localement modérées et un temps froid sont prévus, du lundi 18 au mercredi 20 février, dans plusieurs provinces du Royaume, indique la météo nationale.