À cause du boycott, Karim Tazi démissionne du PSU

Les rumeurs qui faisaient état de la démission de Karim Tazi du Parti socialiste unifié (PSU) semblent se confirmer. Le Site info a appris que l’homme d’affaires a présenté sa démission du parti conduit par Nabila Mounib.

Selon notre source, le patron de Richbond a pris cette décision après avoir créé la polémique en signant la pétition demandant l’arrêt du boycott de Centrale Danone. Et d’ajouter que la secrétaire générale du parti avait vivement demandé à l’intéressé de retirer sa signature, en vain.

Par ailleurs, nous avons essayé de contacter Karim Tazi, mais le désormais ex-membre du PSU était injoignable.

Rappelons que dans une déclaration à Le Site Info, Nabila Mounib, secrétaire générale du PSU, avait démenti ces informations, indiquant n’avoir reçu aucune démission, et par conséquent, “tout ce qui circule sur les réseaux sociaux à ce propos est sans fondement”, avait-t-elle précisé.

Pour rappel, Karim Tazi fait partie des signataires de la pétition appelant les Marocains à mettre un terme au boycott de Centrale Danone. Une soixantaine d’hommes politiques, d’acteurs de la société civile et d’universitaires ont également signé la pétition.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Affaire Ghosn: ses avocats japonais ont pris une décision

L'avocat japonais, Junichiro Hironaka, de Carlos Ghosn, a annoncé jeudi le retrait de tout son cabinet de l'ensemble du dossier Ghosn.