Yasmina El Baggari remporte le prix « Glamour Women of the Year »

Native de Témara d’une famille modeste, et âgée à peine de 23 ans, Yasmina El Baggari veut faire du monde un village planétaire paisible. Ce qui lui a valu de décrocher, le lundi 14 novembre à Los Angeles, le prix « Glamour Women of the Year » du magazine Glamour, qui récompense les femmes d’influence. Hillary Clinton a été également lauréate de ce prix.

A l’âge de 17 ans, la jeune femme qui ne connaissait pas sa destinée, a décroché une bourse américaine afin de devenir ambassadrice du Maroc au Kansas aux Etats-Unis. Etant très ouverte au dialogue avec autrui et douée d’une curiosité didactique, il en conclut qu’il y a beaucoup de stéréotypes car les gens ne voyagent pas beaucoup. Il a ainsi relevé qu’aux USA on compte une population de 321,4 millions, dont seuls 125,9 millions d’entre eux possèdent un passeport valide en 2015, soit environ 39%.

Suite à ce constat, elle décide de voyager, de connaitre la culture des gens en résidant chez des familles.  Ce qui suggère des moyens, elle a commencé à gagner sa vie en optant pour la profession de traductrice. Yasmina El Baggari a alors lancé son réseau à Kansas et New York qui commence à s’élargir tout en faisant des recherches sur l’identité, l’intégration au niveau des communautés, la condition de la femme et des jeunes, ainsi que l’éducation. Ceci rentrait dans le cadre de ses études qu’elle vient de terminer cette année avec succès à Hampshire College au Massachussets.

En créant le site Voyaj, El Baggari entend faire changer les mentalités par le voyage en séjournant chez des familles et mettre fin aux stéréotypes. A ce propos, elle dit : « Durant mes déplacements, j’ai compris que la vie tourne autour des relations humaines et des connexions, et que voyager est important pour comprendre d’autres cultures et briser les préjugés ».

Pour Rappel, Yasmina El Baggari a fait partie des 100 plus influents voyageurs dans le monde qui ont été invités à la Maison Blanche. Selon le magazine Forbes, la jeune marocaine a été classé dans le top des 30 jeunes les plus prometteurs et les plus inspirants d’Afrique en 2016. Ce lundi dernier, elle a reçu le prix « Glamour Women of the Year » à Los Angeles et devrait rejoindre Marrakech illico presto en compagnie de 15 de ses contacts de la Silicon Valley.

En 2014, ce bout de femme a assisté au Global Entrepreneurship Summit (GES) à Marrakech où elle était assise juste à côté du vice-président Joe Biden.  Yasmina a voyagé dans environ 40 pays et a séjourné chez presque 150 familles. Elle a ainsi été appelée par la Banque Mondiale pour faire office de consultante sur les questions relatives à l’éducation dans la région MENA. Son aventure commence en connectant tous les gens qu’elle connaît, ce qui l’a davantage encouragée pour fonder sa propre start-up, Voyaj, il y a à peine trois mois. Pour ce faire elle contracte un fonds auprès de son université pour financer sa plateforme électronique qui met en relation des voyageurs avec des hôtes intéressés par les échanges interculturels.

Dans son discours d’ouverture au Global Entrepreneurship Summit à la Silicon Valley, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, s’est dit fasciné par les idées développées par des entrepreneurs à l’image de la jeune marocaine, Yasmine El Baggari.

S. A.

 

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page