Saad Lamjarred: après sa libération, les radios vont-elles revenir sur leur décision?

L’annonce avait été largement commentée sur les réseaux sociaux au Maroc. Des radios de la place (Hit Radio, Radio 2M ou encore NRJ Maroc) avaient décidé de ne plus diffuser les chansons de Saad Lamjarred, au lendemain de son interpellation dans le sud de la France.

Remis en liberté sous contrôle judiciaire mercredi dernier par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence, le chanteur marocain a réagi à sa libération en remerciant ses soutiens. L’interprète de “Casablanca” a profité de l’occasion pour annoncer la sortie de son nouveau single “Baddek Eih”, prévue le 17 décembre prochain.

Avec l’annonce de leur “idole”, bon nombre d’internautes se sont demandés si ces stations radio allaient revenir sur leur décision. Une chose est sûre cependant: le débat risque d’être (très) virulent…

Rappelons que Saad Lamjarred a été remis en liberté sous contrôle judiciaire mercredi dernier par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. “Il s’agit d’une liberté conditionnelle que mon client a obtenue, je ne peux pas vous donner plus de détails pour le moment”, avait affirmé l’avocat Jean-Marc Fédida à Le Site info.

Selon Var-Matin, Lamjarred ne doit pas quitter la France, il doit remettre son passeport marocain à la justice, rester dans sa résidence parisienne et “pointer une fois par semaine” au commissariat le plus proche. Le chanteur ne devra pas se rendre dans la région d’Aix-en-Provence où il est accusé de viol. Il devra enfin répondre aux convocations, et laisser une caution de 75.000 Euros. Des conditions de détentions qui rappellent la fois où il avait obtenu la liberté provisoire dans l’affaire “Laura Prioul” à Paris.

Par ailleurs, quelques jours après la remise en liberté du chanteur, son avocat Thierry Herzog a fait des révélations fracassantes concernant le procès.

Dans un entretien accordé à l’émission MBC Trending, il a assuré que Lamjarred a obtenu sa remise en liberté “car la Cour d’appel a jugé que la thèse présentée par la présumée victime ne tient plus”.

“Plusieurs contradictions ont été soulevées dans ses propos. Aujourd’hui, elle sait parfaitement qu’elle a menti”, a précisé l’avocat, soulignant que la Cour a exigé, dans le cadre de l’enquête une expertise médicale qui a révélé que Saad Lamjarred n’avait pas pris de drogue. “Le fait de dire qu’il a été drogué s’est retourné contre elle. Elle doit être sanctionnée par la justice”, a-t-il tranché.

Et d’ajouter que la justice a ainsi jugé que le chanteur doit être immédiatement remis en liberté, d’autant plus qu’il est “présumé innocent”.

R.T. et S.L.

  • Henri Comte

    Il faudra Qu il viole combien de femmes pour que l on arrête ce barbare?

Suggestions d’articles

Un producteur saoudien encense Lamjarred et tacle Leila Hadioui (VIDEO)

Le producteur musical saoudien, Mouad Abdessamad a exprimé son mécontentement vis-à-vis du comportement "égoïste" de Leila Haddioui.