Nouamane Lahlou dit ce qu’il pense de l’interdiction des chansons de Lamjarred

Sa position est claire. Le chanteur et compositeur marocain Nouamane Lahlou, connu pour son franc-parler, s’est prononcé sur la décision de certaines radios de suspendre les titres de Saad Lamjarred sur leurs ondes.

Dans une déclaration à Le Site Info dans sa version arabophone, Lahlou s’est montré en faveur de l’interdiction des titres de l’interprète de “Casablanca”, mais à une condition: Attendre le verdict de la justice.

“Je suis d’accord avec cette décision seulement s’il est reconnu coupable par la justice française”, a-t-il indiqué. “L’affaire est toujours entre les mains de la justice. Il faut être patient. La décision sera légitime si les faits qui lui sont reprochés sont avérés, pour préserver les droits des femmes, marocaines en particulier”, a-t-il ajouté.

Rappelons que plusieurs radios ont décidé d’arrêter la diffusion des chansons de Saad Lamjarred sur leurs ondes, notamment Hit Radio et Radio 2M. Une décision qui survient après l’annonce, mardi dernier, de l’incarcération du chanteur marocain dans le sud de la France, pour une nouvelle affaire de viol.

“On suspend la diffusion à la suite de l’émotion suscitée après sa nouvelle incarcération… il s’agit d’une suspension temporaire”, avait précisé Younès Boumehdi, patron de Hit Radio, à Le Site Info.

“La radio réalise en permanence des sondages, des auditorium et des call out dont les résultats sont pris en compte pour organiser la programmation musicale au quotidien”, avait-il expliqué.

Pour sa part, Samira Sitaïl, directrice générale de l’information de la chaîne 2M, a affirmé sur Twitter que “2M ne fait pas partie des radios qui diffusent les titres de Saad Lamjareed ou qui en font la promotion, et ce quasiment depuis le début de ses démêlés avec la justice française”.

Rappelons que Lamjarred a été placé mardi 18 septembre en détention provisoire, sur décision de la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Mis en examen pour viol et placé sous contrôle judiciaire, il a été présenté, ce 18 septembre, devant le juge des libertés et de la détention à Draguignan.

Le Parquet de Draguignan avait, en effet, fait appel de la décision de sa remise en liberté sous contrôle judiciaire, souhaitant que l’artiste soit en détention provisoire, au moins pendant le début de l’instruction.

Interpellé à la fin du mois d’août à Saint-Tropez (Côte d’Azur), après la plainte d’une jeune femme de 29 ans pour “faits caractérisés de viol” et inculpé le 28 août, Lamjarred avait été placé, sur décision du juge des libertés et de la détention, sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire et paiement d’une caution de 150.000 euros.

Par ailleurs, le chanteur marocain est toujours poursuivi par la justice française suite aux accusations de Laura Prioul qui datent de 2016. D’autres affaires ont d’ailleurs entaché sa carrière durant ces dernières années.

Lire aussi: Momo réagit à la polémique de Saad Lamjarred sur Hit Radio (VIDEO)

Soufiane Laraki et Rim Tbibaa

Suggestions d’articles

Agadir Oufella: les véhicules et les motos interdits d’accès

Ce n’est désormais plus possible d’accéder en voiture ou à moto à la zone touristique d’Agadir Oufella.