Loubna Abidar fait de nouvelles révélations sur “Zin Li fik”

L’actrice controversée Loubna Abidar est revenue sur les scènes chaudes du film «Zin li fik» qui l’a propulsée sous le feu des projecteurs.

Invitée à une émission sur France24, elle a assuré que sa non-maîtrise du français a permis au réalisateur du long-métrage Nabil Ayouch de lui mentir et de la manipuler.

Abidar a également précisé que les scènes qui ont largement circulé sur les réseaux sociaux n’étaient pas censées figurer dans le film, ajoutant que sa vie a totalement basculé après ces fuites. «J’ai du mettre fin à ma relation amoureuse de plusieurs années à cause de ces scènes», a-t-elle regretté.

L’actrice a ajouté qu’elle a été lourdement attaquée par les Marocains après la diffusions de ces extraits polémiques, poussant le centre cinématographique marocain à interdire la projection de «Zin li fik» dans salles.

Ce n’est pas la première fois que Loubna Abidar accuse Nabil Ayouch de lui avoir gâché sa vie. «Ayouch a compromis mon avenir et n’a pas tenu ses promesses. Il a exploité mon image pour promouvoir son film. Il m’avait promis de ne pas diffuser certaines vidéos, mais j’ai été surprise de constater qu’il les a finalement passées pour vendre son film. Ce n’est pas Zine Li Fik qui m’a fait du mal, c’est Nabil Ayouch», avait-elle déclaré lors de son passage dans l’émission Fi Qafass al Ittiham diffusée sur les ondes de Med Radio.

S.L.

 

Suggestions d’articles

Festival du film de Marrakech: voici la composition du jury

Le Festival international du film de Marrakech (FIFM) lève le voile sur la composition du jury de la 17ème édition, prévue du 30 novembre au 8 décembre 2018.