Le retour en prison de Saad Lamjarred rassure Laura Prioul

La première présumée victime de Saad Lamjarred, Laura Prioul, a pris d’assaut les réseaux sociaux et lancé une large campagne afin de mobiliser l’opinion publique et faire connaître son affaire.

Sur son compte Twitter, la jeune femme de 21 ans a publié «Unissons nos voix», la chanson française interprétée par plusieurs artistes pour lutter contre les violences à l’encontre des femmes. Elle n’a d’ailleurs pas manqué de mentionner le hashtag «Masaktach», lancé pour bannir les tubes du chanteur des radios marocaines.

Laura Prioul n’avait d’ailleurs pas tardé à réagir à la décision de la justice d’écrouer Saad Lamjarred.

“Un très grand Merci pour les #, les boycotts, les messages de soutien et enfin la justice !!!! #Masaktach”, a écrit la jeune femme sur Twitter.

Rappelons que Saad Lamjarred a été interpellé le 27 août à l’établissement de Saint-Tropez «Ermitage» suite à une seconde accusation de viol. La plaignante est née en 1989, est originaire des Alpes-Maritimes et travaillait à Saint-Tropez en tant que saisonnière.

De Paris, Me Majid Bouden avait apporté des éclaircissements sur cette affaire. “Les accusations sont très graves et la justice française ne lui fera pas de cadeau s’il est coupable. La France accorde beaucoup d’importance à la cause féminine. Saad Lamjarred risque de 15 à 20 ans de prison ou encore la prison à vie”, avait affirmé l’avocat.

S.L.

Suggestions d’articles

Lions de l’Atlas: le onze de départ face au Malawi

Les Lions de l’Atlas croisent les crampons ce vendredi 22 mars avec le Malawi