FIFM 2018: les stars continuent de fouler le tapis rouge (VIDEO)

Après une année de pause consacrée notamment à la réflexion, le festival de Marrakech revient, pour cette édition, avec une panoplie de nouveaux concepts dont “Conversation With” qui se veut un échange libre et direct et une interaction dans un cadre convivial, avec au programme Martin Scorsese, Robert De Niro, Guillermo Del Toro, Agnès Varda, Yousry Nasrallah et Cristian Mungiu, sans oublier le délégué général du Festival de Cannes et Directeur de l’Institut Lumière de Lyon, Thierry Frémaux.

Cette édition propose aussi un nouveau programme d’aide au développement de talents d’Afrique et du Moyen Orient “Les Ateliers de l’Atlas” qui accueillent plus de 150 professionnels marocains et internationaux, avec pour objectif principal l’accompagnement de projets de films et de films en post-production.

Le Festival organise aussi six projections pour le cinéma en audiodescription, perpétuant ainsi une tradition de ce rendez-vous cinématographique majeur, avec des films destinés au public aux besoins spécifiques lui permettant d’avoir accès à une programmation spéciale.

Le programme de cette édition offre une centaine de productions provenant de 29 pays et répartis en plusieurs sections allant de la “Compétition officielle” aux “Séances de gala”, en passant par les “Séances spéciales”, “Le 11è continent”, le “Panorama du Cinéma marocain”, le “Jeune public”, le “Cinéma en audiodescription” en plus de la très attendue cérémonie des “Hommages”.

Ne dérogeant pas à sa tradition, le Festival a mis à l’honneur Robert De Niro et Agnès Varda en leur décernant l’Etoile d’Or. Et comme le cinéma marocain occupe une place de choix dans son programme, le Marocain Jillali Ferhati aura droit cette année à un vibrant hommage à la hauteur de sa renommée. Voici quelques images de stars qui ont foulé le tapis rouge.

Hajar El Faker

Suggestions d’articles

Le gouvernement refuse de fermer les centres de “roqya” au Maroc

Le gouvernement a refusé de fermer les centre de «roqya» appartenant, pour la plupart, à des charlatans se faisant passer pour des exorcistes au Maroc.