Benkirane se désolidarise de Saad Lamjarred (VIDEO)

Mehdi Benkirane est de retour. Le jeune blogueur a été tout sauf tendre avec le chanteur marocain, Saad Lamjarred.

Dans une interview accordée à Le Site Info, Benkirane a déclaré ne pas être solidaire avec l’interprète de “Ghazali” après sa nouvelle incarcération. En effet, celui que l’on surnomme l'”accompagnateur des stars” reproche au chanteur de “ne pas apprendre de ses erreurs”.

“Sa première affaire n’est pas encore terminée qu’il est impliqué dans une autre similaire”, a-t-il relevé, précisant qu’il a le droit d’exprimer son opinion en toute liberté. “Saad Lamjarred représente tous les Marocains lorsqu’il accorde des entretiens ou interviews, donc j’ai le droit, en tant que citoyen marocain, de donner mon avis sur cette question”, a-t-il rétorqué.

Mehdi Benkirane ne s’arrête pas là. “Saad Lamjarred ne mérite pas qu’on se solidarise avec lui, parce qu’il n’est pas un bon exemple pour les jeunes marocains en consommant les drogues dures, en plus des multiples accusations de viol portées à son encontre”, dit-il, affirmant que “la presse française indépendante relaie tous les éléments de l’affaire en toute impartialité”.

“Il s’agit quand même de graves accusations; je ne peux être solidaire avec une personne récidiviste”, poursuit-il. Le jeune influenceur s’en prend même aux artistes marocains. “Le milieu artistique marocain est rempli d’hypocrites, et le principal intéressé le sait très bien”, a-t-il lancé.

Rappelons que Lamjarred a été placé en détention provisoire, mardi 18 septembre, sur décision de la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

Le chanteur marocain, mis en examen pour viol et placé sous contrôle judiciaire, a été présenté, le même jour, devant le juge des libertés et de la détention à Draguignan. Le Parquet avait fait appel de la décision de sa remise en liberté sous contrôle judiciaire, souhaitant que l’artiste soit en détention provisoire, au moins pendant le début de l’instruction.

Il a été interpellé à la fin du mois d’août à Saint-Tropez (Côte d’Azur), après la plainte d’une jeune femme de 29 ans pour “faits caractérisés de viol” et inculpé le 28 août, Lamjarred avait été placé, sur décision du juge des libertés et de la détention, sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire et paiement d’une caution de 150.000 euros.

Par ailleurs, le chanteur marocain est toujours poursuivi par la justice française suite aux accusations de Laura Prioul qui datent de 2016. D’autres affaires ont d’ailleurs entaché sa carrière durant ces dernières années.

M.B.

Suggestions d’articles

Découvrez “Njibek”, le nouveau son de Saad Lamjarred (VIDEO)

Saad Lamjarred revient avec une nouvelle chanson.