La radio Mohammed VI est «une arme contre l’extrémisme religieux»

Suite aux attaques d’Ilyas El Omari, Secrétaire Général du PAM, contre la chaîne Assadissa et la radio Mohammed VI du Saint Coran les accusant de produire de l’extrémisme religieux, Akhbar Al Yaoum est revenu sur le sujet dans son édition du week-end

Le quotidien arabophone cite un rapport de l’America Media Abroad (http://americaabroadmedia.org/), une institution qui dépend de l’Administration américaine, chargée de veiller sur l’état des médias dans le monde.
Le journal qui affirme détenir une copie du document, précise qu’il s’agit d’un rapport interne sur les contenus de la chaîne Assadissa et la radio Mohammed VI du Saint Coran envoyé cette semaine à la SNRT par le Think Tank.

America Media Abroad souligne dans ses conclusions que l’expérience marocaine en matière d’informations religieuses constitue « un modèle dont doivent s’inspirer les pays arabes qui cherchent des solutions pour affronter l’extrémisme sur le petit écran ».

Le rapport relève que «l’islam de l’Etat tel qu’il est pratiqué au Maroc et propagé à travers les stations audiovisuelles, est capable de faire face de façon idoine à la confrontation ouverte des réseaux organisés du phénomène jihadiste international…».

Le rapport  note que la transmission audiovisuelle couvrant tout le territoire avec une réception de qualité, à caractère religieux au Maroc constitue une exception.
Ainsi et avec un public fidèle de 6,3 millions d’auditeurs, la radio Mohammed VI du Saint Coran a dépassé de loin en termes d’audimat les radios spécialisées en information, musique ou sport.
Pour ce qui est de la chaîne Assadissa, le rapport d’America Media Abroad souligne qu’elle réussi à détourner 85% du public marocain des chaînes satellitaires concurrentes étrangères qui inondent le paysage télévisuel. Il ajoute que les deux chaînes pourraient alléger le fardeau des services de sécurité marocains en rendant les idées extrémistes moins attrayantes chez les jeunes, tout en renforçant la légitimité du pouvoir royal.
Autres particularités, les deux stations ont «une lecture positive et indépendante de l’Islam», relève le rapport. Les débats et interventions et discussions se font en Darija et les programmes et émissions sont assurés par des Oulémas, des hommes et des femmes «compétents», souligne Akhbar Al Yaoum en réponse aux attaques d’Ilyas El Omari.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page