Ramadan: Une ancienne vidéo de Sanaa El Aji sème la zizanie sur la toile

Une ancienne vidéo de la journaliste marocaine Sanaa El Aji sur la liberté du jeûne durant le mois de ramadan a provoqué la colère des internautes sur les réseaux sociaux. Les propos de la jeune femme libérée sont loin de faire l’unanimité.

On le sait, sur Facebook, ce ne sont pas uniquement des vidéos récentes qui circulent. Un internaute a eu « la bonne idée », à l’approche du mois de ramadan, de poster une vidéo (qui date pourtant de l’année dernière), de la journaliste Sanaa El Aji.

Cette dernière explique dans un langage simple et précis son point de vue sur le jeune obligatoire durant le mois de ramadan au Maroc. Elle cite différents points importants pour argumenter son avis, notamment la liberté de culte.

D’après elle, il n’est pas logique d’imposer la religion aux Marocains juste pour respecter les articles de loi de la constitution : «La foi n’est pas donnée à tout le monde, chacun pratique sa religion comme il veut.»

Lire aussi: Ramadan: les mosquées du royaume vont connaitre de grands changements

Dans son discours théologique modéré, elle considère que Dieu n’accepte pas le jeune imposé à une personne qui ne ressent aucune attirance pour l’islam. Pour elle, tout individu se sentant molesté par une personne non croyante n’est pas un vrai musulman.

Sanaa El Aji ajoute que le Maroc impose à ses citoyens la religion depuis la plus tendre enfance. C’est pour cela qu’ils n’arrivent pas à s’ouvrir à la différence et incriminent toute personne ne suivant pas à la lettre les «caprices» du royaume.

Elle compare le Maroc à un gendarme qui se place dans l’esprit et dans le cœur de chaque citoyen du royaume et l’oblige à respecter les lois inculquées durant l’enfance.

Partagée lundi dernier sur Facebook,  la vidéo (qui finalement est toujours d’actualité) de la journaliste Sanaa El Aji a de nouveau fait le buzz et n’a pas fait l’unanimité. La plupart des internautes l’ont incriminée et n’ont pas été d’accord avec ses propos qu’ils jugent «blasphématoires». Le Site Info vous épargnera quelques commentaires vulgaires sur cette femme jugée comme «une mécréante qui veut imposer son point de vue aux Marocains et qui essaie d’écarter la religion de leur chemin».

Pour rappel, Sanaa El Aji est une journaliste, écrivaine et chroniqueuse marocaine qui a traité de nombreux sujets en privilégiant une vision moderniste de la société et en bannissant ainsi les discours conservateurs et populistes.

Soraya Adny

[youtube youtubeurl= »8csKrLoATnc » ][/youtube]


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page