Pauvre Maroc !

Par Sabah Saber

Aujourd’hui, dans un bureau de poste, j’ai aperçu un groupe de personnes rassemblées devant un guichet automatique. Je me suis approchée pour essayer de comprendre ce qui ne tournait pas rond ! On m’a expliqué que le guichet ne marchait pas et que c’était le cas pour plusieurs autres guichets dans plusieurs agences. Le directeur de l’agence leur a demandé de patienter…

Les personnes attendaient… Parmi elles, il y avait des personnes âgées et des handicapés. Je suis entrée en contact avec le directeur qui, dans un premier temps, m’a dit que ce n’était pas son agence qui gérait le guichet. J’étais vraiment hors de moi ! Ensuite, il m’a dit que le technicien allait arriver dans quelques heures afin de le réparer ! Les personnes qui continuaient de patienter étaient très déçues et m’ont expliqué qu’à chaque «aawacher», quand elles voulaient récupérer leur argent, elles rencontraient souvent ce type de problème !

Enervée, j’ai demandé au directeur de trouver une solution. Il m’a répondu qu’il y avait une agence, loin de l’endroit où nous nous trouvions mais dont le guichet fonctionnait très bien. J’ai emmené avec moi une dame âgée et sa fille et je suis partie m’assurer moi-même du fonctionnement de la machine !

Une fois sur place, pas de guichet !
Ils se foutent des gens !
Un monsieur m’a dit : «A benti baghi nchri hi dwa !»
Une dame m’a dit : «Yalah l bdiya d chher et mab9awlich lflouss ghada nemchi htal chher jay.»
Un autre m’a dit : «A bnti tri9 twiiila 3liya  ou chemch ou l3ekkaz, (la canne) 3yit b lmchi ou l mji.»

J’ai demandé à une dame qui avait l’air très triste : «Chhal tu voulais retirer ?» Elle m’a dit : «200 dirhams dakchi li b9a li !»

Pauvre Maroc !

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page