Contre la daechisation des esprits, la « rassemblance »!

©LeSiteinfo
©LeSiteinfo

Par Ahmed Ghayat, président de Marocains pluriels

Le racisme, l’islamophobie, l’antisémitisme… en un mot le rejet de l’Autre, gangrènent l’humanité…

Notre société, que l’on espérait immunisée, laisse paraître des failles par lesquelles les discours de haine s’infiltrent… Une étude vient de nous classer 24ème parmi les 25 pays les plus racistes. Le risque d’une daechisation des esprits se fait même jour : dernier exemple en date, ces affiches intimant d’excommunier les «mauvais musulmans» placardées dans des bus à Tétouan !

Il est urgent de (ré)agir ! Et si nous nous inspirions de la spécificité de notre société marocaine pour tenter de donner un exemple de ce que peut être le vivre-ensemble ? Car l’heure n’est plus à balancer des phrases toutes faites, à glorifier notre passé. Il nous faut retrousser nos manches pour faire vivre ce modèle et aller sur le terrain, inventer avec les jeunes des rapports nouveaux et une parole nouvelle… par des actions concrètes.

C’est par exemple ce qu’ont réalisé le SOC (Stade Casablancais Simon Pinto) et Marocains Pluriels, en organisant le «Ftour Pluriel» présidé par André Azoulay, conseiller de SM le roi, le 15 juin dernier. Initiative concrète à laquelle participaient 35 jeunes venus de différents quartiers et qui illustrait le concept que les deux entités veulent faire vivre, la « rassemblance »: nous rassembler autour de nos ressemblances !

Le mot tolérance ayant montré ses limites, c’est celui de rassemblance qui aujourd’hui permettra d’initier une véritable campagne de fond, sur le terrain, pour sensibiliser les nouvelles générations à l’ouverture sur l’Autre, au partage, à la diversité culturelle : le SOC l’a initié par un cycle de conférences, Marocains Pluriels le concrétise également lors de ses Cafés Politis et Luxe Radio en fait une émission mensuelle !

Le Ftour Pluriel du 15 juin en a constitué le point d’orgue et son message de paix et de partage a largement dépassé nos frontières, mieux le Ftour Pluriel s’est multiplié à travers le monde ! Outre le Maroc, la France, la Belgique, l’Espagne se sont joints à l’élan. Des villes telles Paris, Bruxelles, Las Palmas, Meaux, Villepinte, Reims, Essaouira, Oujda… ont organisé des Ftours Pluriels qui ont réuni des centaines de convives de toutes origines, de toutes confessions…

Marocains Pluriels et le SOC ont décidé de pérenniser le concept et le nom du FTOUR PLURIEL qui deviendra un événement annuel de rassemblance !

Le thème choisi pour cette édition, «Les liens tissés», met en avant les tenues traditionnelles de différentes inspirations culturelles de plusieurs régions : fassia, jeblia, sahraouia, chamalia, kaswa lekbira. Ce thème illustre à merveille ce concept de rassemblance.

Contre la tentation du repli, la volonté est de faire du Ftour Pluriel un événement désormais inscrit dans la tradition Marocaine !

Lire aussi: Quand trois religions se réunissent autour d’un ftour à Casa




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page