Maroc 2026: muito obrigado, Brasil!

Par Larbi Alaoui
Ce n’est point par masochisme que votre serviteur revient sur Morocco 2026 auquel Trump et le vote électronique ont damé le pion, mercredi 13 juin. Ce n’est pas non plus pour se lamenter sur notre mauvais sort puisque, comme déjà cité dans un précédent article,”les pleurs après le mort sont une perte” (proverbe marocain).
C’est plutôt pour revenir sur certaines vérités qui font vivre aux Marocains un sentiment contrasté où se mêlent, dans un cocktail détonant, la surprise au goût amer (mais pas trop car nous nous y attendions plus ou moins), mais aussi une reconnaissance jouissive et agréable. Commençons par la mauvaise surprise, que nous anticipions, et finissons en beauté avec notre coup de coeur de la journée du vote du congrès de la FIFA!
Bonjour tristesse
Douze pays arabes “frères et amis” ont préféré, en leur âme et conscience, se ranger du côté de Trump. A leur tête, l’Arabie Saoudite qui a été plus américaine que le trio USA-Canada-Mexique et a mené une campagne d’envergure anti-marocaine, expliquant, pour beaucoup, les 134 voix obtenues pour United 2026 face aux 65 votes en faveur de Morocco 2026. Les autres pays “frères” sont: Koweït, Liban, Bahreïn, Irak, Emirats Arabes Unis et Jordanie.
A signaler toutefois que les Libanais ont pointé des “failles” du système du vote électronique et ont assuré qu’ils n’ont pas voté pour le trio américain, mais pour le Maroc. La même dénonciation a été celle de la Guinée, par la voix d’Antonio Souaré, président de Fédération guinéenne de football, qui affirme que son pays n’a pas donné sa voix à United 2026.
Y a d’lajoie!
Elle vient, cette joie débordante, des pays arabes frères (sans guillemets, cette fois-ci) qui ont appuyé le dossier marocain. Mauritanie, Algérie,Tunisie Libye, Egypte, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Soudan du Sud, Syrie, Yémen! Voici ces douze pays que nous remercions et auxquels nous sommes infiniment reconnaissants.
Comme nous le sommes également pour les 45 fédérations de notre continent. Notre reconnaissance va également à des pays européens et autres nations parmi les 65 ayant privilégié le dossier marocain.
La cerise sur le gâteau…
Elle nous vient de l’Amérique latine. Elle nous vient du pays du football (o pais do futebol, en portugais). Le Brésil du roi Pelé, de Garrincha, Socrates, Zico, Ronaldo, Romario. Le pays de Fluminense FC, Sào Paulo, SC Corinthians, Flamengo. Le pays de la Seleçao brasileira de Neymar.
Ce pays sur l’autre rive de l’Atlantique, si loin du continent africain et des côtes atlantiques, à 6996 km de nos murs, si près de l’Amérique du Nord, est le seul pays du Nouveau monde à avoir voté pour Morocco 2016.
Certes, le Brésil et le Maroc partagent la même passion du ballon rond. Certes, ici comme là-bas, le football est le sport roi. Certes, les Marocains connaissent les stars cariocas, les apprécient et les suivent, qu’ils évoluent au sein de leur équipe nationale ou dans leurs clubs européens, africains ou asiatiques.
Le vote brésilien en notre faveur est d’autant plus apprécié et appréciable qu’à part la passion commune du sport, beaucoup de choses différencient nos deux nations. La culture, la langue, les us et coutumes, la géographie, les croyances, le système politique… Et pourtant, pourtant!
Pourtant, cet immense pays aux 30 millions de pratiquants, ce qui fait 16% de la population, dans 800 clubs professionnels et 11000 clubs amateurs et dont plus de 1000 joueurs évoluent à l’étrange a été de notre côté
Le Brésil a eu les yeux de Chimène pour le Royaume. Il a choisi de soutenir David, l’Africain lointain, à Goliath, le voisin américain. Celui-ci ayant eu son succès à ses atouts propres, mais conjugués à la collusion des “cousins, frères et amis” du Maroc.
Muito obrigado ao Brasil e aos brasileiros! Votre vote a été un baume au coeur pour nous, Marocains. Encore un grand “muito obrigado”!
L.A.

TEST DRIVE - Découvrez la Citroën C3 Aircross, désormais dispo au Maroc !

  • Farid

    Le Brésil est aussi le pays de feu Haj Mehdi Faria. Un de nos meilleurs sélectionneurs et des exploits de 1986.

Suggestions d’articles

Tanger Med: bonne nouvelle pour ceux qui font la traversée

Le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé une baisse des tarifs de la traversée.