Washington: cette photo a fait le tour du monde

Elle a 24 printemps. Elle se nomme Shaymae Ismaa’eel et elle est de nationalité américaine, de confession musulmane. Elle exerce auprès d’enfants autistes en tant que thérapeute comportementale.

Et pour couronner le tout, sa photo posant, arborant un sourire aussi beau que rayonnant, devant un groupe atteint d’islamophobie aigüe et, sûrement incurable, est devenue virale.

Cela s’était produit dimanche dernier quand elle était présente à la Convention de l’Islamic Circle of North America (le Cercle islamique d’Amérique du Nord), fondé par des migrants originaires de l’Asie du Sud, en 1971 à Montréal. Il s’agit, selon ses fondateurs, d’un Cercle d’étude islamique (Halaqa), dont la « Sisters Wing » (l’aile des soeurs), son antenne féminine, a été créée en 1979.

Mais revenons à notre belle Shaymaa, sous son voile, ce dimanche 21 avril! Des manifestants islamophobes ont proféré des invectives virulentes et haineuses à l’encontre des participants de l’évènement annuel de l’ICNA qui, entre autres sujets, devait rendre hommage aux victimes de la fusillade de triste mémoire de Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Tout en brandissant des pancartes traitant l’islam de religion sanguinaire et meurtrière, louant « le sacrifice de Jésus pour le salut de l’Humanité », ces islamophobes enragés promettaient le feu de la Jéhenne aux musulmans.

Devant ce déferlement de haine, ce vomissement abject de fanatisme, la jeune Américaine musulmane a trouvé une parade des plus inattendues et des plus admirables. C’est poser, tout sourire, devant le groupe anti-islam. A plusieurs médias internationaux, Shaymaa Ismaa’eel a expliqué que sa pose lui a été inspirée par le mot de bienvenue de la première victime, parmi les 49, de l’attaque terroriste ayant visé la première mosquée de Christchurch.

Tout le monde doit s’en souvenir. »Welcome, brother! » (Bienvenue, mon frère!) ont été les dernières paroles du vieux monsieur abattu en premier par le tueur australien, adepte de l’idée du « Grand rassemblement ». Et ce sourire lumineux face à la haine hideuse, Shaymaa le dédie à tous les musulmans de par le monde, particulièrement aux enfants, a-t-elle souligné, afin qu’ils aiment leur religion et la défendent par des moyens pacifiques.

Et ce, envers et contre tous les détracteurs de l’islam, quels que soient leur nombre et leur appartenance,et de ceux qui le détestent ou le haïssent.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Agenda chargé pour Mohcine Jazouli à Washington

Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli, a tenu, ce lundi à Washington, une série de réunions avec de hauts responsables américains.