Variant indien: la France renforce les « mesures aux frontières »

Alors que quelques cas du variant indien du Covid-19 ont été détectés en Europe, la France a décidé un renforcement des « mesures aux frontières ».

Une note de la Direction générale de la Santé (DGS), envoyée lundi à l’ensemble des professionnels de santé, prévoit notamment un renforcement du dépistage aux frontières du pays pour lutter contre la propagation du variant indien considéré comme plus mortel, rapportent mardi les médias de l’hexagone.

Dans cette note, la DGS estime nécessaire la prise de « mesures » supplémentaires aux frontières pour « détecter une éventuelle circulation » du variant indien du Covid-19 en France et l’empêcher de se développer.

Porteur de deux mutations, ce dernier est associé à « un risque d’augmentation de la transmissibilité du virus » et « pourrait avoir un impact en termes d’échappement immunitaire (post-infection et post-vaccinal), bien que cela ne soit pas encore formellement démontré », souligne la DGS.

Ces nouvelles recommandations viennent s’ajouter au protocole déjà en place actuellement.

Concrètement, les laboratoires et professionnels de santé chargés du dépistage du SARS-CoV-2 auront pour obligation de « questionner systématiquement toute personne venant se faire tester sur un potentiel séjour en Inde dans les 14 jours précédant la date des symptômes ou du prélèvement ». Toute réponse positive fera l’objet d’une mention obligatoire.

De même, toute personne s’étant récemment rendue en Inde « ou ayant eu un contact à risque avec une personne y ayant séjourné » sera invitée à effectuer un test PCR.

La DGS recommande aussi de « réaliser de façon prioritaire et accélérée le séquençage de tout prélèvement positif des personnes ayant séjourné en Inde ». Elle préconise également l’accélération du le contact tracing lorsqu’une contamination potentielle au variant indien est détectée sur le territoire français.

Pour rappel, des mesures strictes ont déjà été mises en place dans les aéroports de l’Hexagone. Avant de pouvoir décoller vers la France depuis l’Inde, la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72h est nécessaire. Elle s’accompagne d’un test antigénique ou d’un test PCR réalisés respectivement moins de 24 ou 36 heures avant le départ. À leur arrivée en France, les voyageurs sont soumis à une quarantaine stricte de dix jours et à un test antigénique.

L’Inde est confrontée à une vague épidémique d’une extrême violence. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la situation est « plus que déchirante » dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants.

L’Inde compte à ce jour environ 17,5 millions de cas dont plus de 195.000 décès. Des chiffres qui pourraient être plus élevés selon des experts qui attribuent cette nouvelle vague à la « double mutation » du virus mais aussi à des événements de masse, comme la fête religieuse hindoue Khumb Mela qui a rassemblé des millions de pèlerins hindous.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page