Vaccins anti-Covid: la France lancera des essais cliniques de phase 3

Trois essais cliniques de vaccins contre le Covid-19 devraient démarrer en France à partir de la mi-décembre sur des volontaires, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires, a annoncé, ce mercredi, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Si les annonces de plusieurs laboratoires pharmaceutiques ces dernières semaines suscitent les espoirs quant à la possibilité de développer et de commercialiser rapidement un vaccin efficace contre la Covid-19, l’Institut estime dans un communiqué « indispensable » de développer plusieurs vaccins et de compléter la collecte de données, y compris sur ceux ayant des résultats préliminaires prometteurs.

Des accords pour lancer ces essais cliniques en France via une plateforme mise en place pour recruter au moins 25.000 volontaires sont conclus avec des industriels, dont Astra Zeneca et Janssen, ajoute le communiqué, notant que ces derniers ont été « scrupuleusement sélectionnés après avis du Comité scientifique vaccins Covid-19 ».

Même si des vaccins sont autorisés dans les prochains mois, l’institut juge « impératif » de poursuivre les essais afin d’approfondir les connaissances scientifiques notamment sur la durée de la protection et la qualité de la réponse immunitaire.

Selon les médias, deux de ces essais seront de phase 3, la plus avancée, et concernent le vaccin du laboratoire Janssen et celui développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford.

Les deux essais porteront sur 1.000 volontaires chacun à partir de mi-décembre, sous réserve des autorisations nécessaires. Ces deux vaccins font déjà l’objet d’essais de phase 3 sur des dizaines de milliers de volontaires dans d’autres pays.

Le troisième essai, qui concerne un des vaccins les plus avancés dans son élaboration, celui du laboratoire américain Moderna, se fera à moins grande échelle, en phase 2 et sur 180 volontaires, à partir de fin décembre ou début janvier.

Depuis son lancement le 1er octobre 2020, 40.000 volontaires se sont déjà inscrits sur la plateforme COVIREIVAC de l’Inserm pour participer aux efforts de recherche et tester les vaccins en France.

Le premier ministre Jean Castex a annoncé mercredi que le gouvernement, qui dévoilera jeudi sa stratégie de vaccination, a pré-commandé par le système européen de quoi vacciner 100 millions de personnes.

La Haute autorité de santé (HAS) a recommandé lundi une vaccination en 5 phases progressives, à commencer par les résidents des Ehpad et les personnes les plus exposées du secteur de la santé comme les professionnels travaillant en Ehpad et en Unités de soins de longue durée.

M.S. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page