Vaccin anti-covid: suspension d’un essai clinique en France

Un essai clinique évaluant en France un médicament antirhumatismal dans la prise en charge du Covid-19, a été suspendu en raison d’une surmortalité inexpliquée parmi les patients traités selon des résultats préliminaires de l’essai, a indiqué jeudi l’agence du médicament (ANSM).

L’essai clinique sur l’anakinra, un médicament déjà autorisé sur le marché français pour traiter les maladies rhumatismales, était conduit par le CHU de Tours sur une trentaine de patients.

Après des résultats «prometteurs», il a été suspendu en raison d’une surmortalité précoce des volontaires traités, a ajouté l’agence du médicament.

Ce médicament, commercialisé sous le nom Kineret, avait donné des résultats «encourageants» pour les formes graves de la maladie Covid-19 en réduisant de façon significative le risque de décès et le besoin d’être mis sous respirateur en réanimation, selon une étude d’une équipe médicale française du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ), parue dans la revue spécialisée The Lancet Rheumatology.

Selon l’ANSM, cette information de sécurité ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque de l’anakinra lorsqu’il est utilisé dans les indications validées de son autorisation de mise sur le marché (AMM) comme par exemple pour la polyarthrite rhumatoïde.

L’agence sanitaire a, par ailleurs, précisé que les autres essais cliniques avec l’anakinra autorisés en France dans l’indication Covid-19, sont également suspendus. Ces essais cliniques étaient cependant déjà arrêtés ou n’avaient pas encore débuté, précise l’ANSM.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: les contaminations chez les Lions de l’Atlas suscitent une polémique

Plusieurs cas de coronavirus ont été enregistrés parmi les joueurs de la sélection nationale, après le dernier camp des lions de l'Atlas