USA: il limoge plus de 900 de ses employés ….sur Zoom

A quelques semaines des vacances de fin d’année, le PDG d’une entreprise américaine de prêts hypothécaires vient de limoger plus de 900 de ses employés lors d’une réunion sur la plateforme Zoom, évoquant un manque d’efficacité et une performance au-dessous des attentes.

Selon la chaîne d’information CNN, Vishal Garg, président directeur général de « Better.com », a limogé près de 9% de l’effectif de son entreprise lors d’un webinaire sur Zoom.

« Si vous êtes sur cet appel (webinaire), vous faites partie du groupe des malheureux qui sont remerciés”, a-t-il lancé lors de cette réunion suivie par CNN Business, ajoutant, toujours à l’adresse des employés présents: “Votre travail ici a pris fin avec un effet immédiat”.

D’après le média américain Garg a déjà été impliqué dans une controverse lorsqu’il a envoyé un email au personnel de l’entreprise dans lequel il fustige la performance de ses employés par des mots jugés « offensants ». L’email a été divulgué par le magazine Forbes.

Pour plusieurs observateurs, cette décision intervient paradoxalement à un moment où le phénomène de la Grande démission (Great Resignation) prend de l’ampleur dans une Amérique qui mise sur une forte reprise économique pour surmonter les répercussions de la crise sanitaire.

En août dernier, plus de 4,3 millions d’Américains ont démissionné, accentuant ainsi la pression sur une économie confrontée à une inflation galopante qui doit persister jusqu’en 2022 et à un problème récurrent lié aux perturbations des chaînes d’approvisionnement.

Aussi, la vague de la “Grande démission” n’a pas épargné les PDG des compagnies dont une grande majorité ont décidé de changer de parcours ou de prendre la retraite après une période de stress causé par deux années de pandémie.

Une étude de Heidrick & Struggles, un cabinet de conseil axé sur le leadership et le façonnement de la culture d’entreprise, basée à Chicago, a fait ressortir que les PDG ne sont pas à l’abri de l’épuisement et du stress qui ont affecté des centaines de millions de travailleurs dans le monde depuis le début de la pandémie. Beaucoup d’entre eux ont envisagé un nouveau travail ou un nouveau mode de vie, rejoignant ainsi la déferlante du “Big Quit”.

UK


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page