Une députée d’origine palestinienne défie Trump

La députée démocrate d’origine palestinienne, Rashida Tlaib, a dévoilé mercredi un projet de résolution invitant le Comité judiciaire de la Chambre des représentants US à enquêter sur la question de savoir si le président Trump avait commis des infractions justifiant une procédure de destitution.

« Ne rien faire alors que nous observons un mépris flagrant de la Constitution des États-Unis et de nos normes éthiques est dangereux. Personne, y compris le président des États-Unis, n’est au-dessus des lois », a déclaré Tlaib dans une allocution prononcée devant la Chambre.

La représentante du Michigan avait défrayé la chronique lors de sa première journée au Congrès en janvier, lorsqu’elle avait été filmée lors d’un événement rassemblant ses partisans, affirmant que les démocrates devaient destituer Trump.

Elle a commencé à faire circuler une lettre plus tôt cette semaine pour encourager ses collègues à souscrire à sa résolution, qui demande au comité judiciaire de la Chambre d’enquêter pour savoir si Trump a enfreint la clause de la Constitution sur les émoluments en acceptant de l’argent étranger par le biais de ses entreprises, dans le but de « frauder les États-Unis » et en enjoignant à son ancien avocat, Michael Cohen, de verser des sommes d’argent à des femmes qui allèguent d’avoir eu des liaisons avec lui; et si les preuves de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller révélaient une entrave à la justice.

« Une enquête examinera toutes ces choses et posera la question suivante: ces infractions peuvent-elles justifier une procédure de destitution? », a déclaré Tlaib dans son allocution.

L’initiative de Tlaib a reçu un accueil réservé par la plupart de ses collègues démocrates. Seul le représentant Al Green (Texas) a exprimé son soutien à sa résolution.

Green avait annoncé pour la première fois en février qu’il envisageait de proposer un autre vote à la Chambre sur la destitution, mais il n’a pas encore présenté de clauses de destitution ni proposé de calendrier. Il a renouvelé sa promesse mercredi.

« Il y aura un autre vote sur la destitution à la Chambre des représentants. Je le ferai », a déclaré Green dans une allocution à la Chambre après Tlaib.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page