Un émigré marocain en Italie cité en exemple par la presse et les autorités

Brahim El Assali n’est pas un héros. C’est un simple citoyen marocain qui a émigré en Italie en 1990 et s’y est établi comme ouvrier dans une usine de la ville de Bodega Di Valvola. Il est âgé actuellement de 51 ans et s’occupe de sa famille comme un bon père et un bon mari. Jusqu’ici inconnu, il a fait la Une de tous les journaux de la région.

En effet, un soir en rentrant chez lui, il est tombé sur un portefeuille que quelqu’un a égaré. Une fois chez lui, il en a consulté le contenu et découvert une importante somme en euro et en dollars ainsi que de nombreuses cartes bancaires et les documents personnels du propriétaire du portefeuille.

Et comme la ville n’est très grande, il était facile de trouver l’adresse de l’individu qui avait perdu le portefeuille. Celui-ci a entendu sonner à son domicile à une heure un peu tardive, mais sa surprise a été grande de voir cet émigré lui rendre le portefeuille égaré. Après les remerciements d’usage, cet Italien a contacté toute la presse de la région et la mairie pour leur raconter cette histoire.

Brahim El Assali a été qualifié de citoyen modèle par le maire et les journaux l’ont présenté comme un véritable héros. Brahim s’en défend avec modestie, répétant qu’il n’a fait que son devoir.

E.F.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page