Ukraine: Biden annonce de nouvelles sanctions contre la Russie

Le président américain, Joe Biden a annoncé ce mardi une nouvelle série de sanctions contre la Russie, dans la foulée de l’ordre donné par le président russe Vladimir Poutine d’envoyer des troupes dans deux régions séparatistes pro-Moscou dans l’est de l’Ukraine.

« J’annonce la première tranche de sanctions pour imposer des coûts à la Russie en réponse à leurs actions d’hier », a déclaré Biden dans un discours depuis la Maison Blanche. « Celles-ci ont été étroitement coordonnées avec nos alliés et partenaires et nous continuerons à intensifier les sanctions » si la Russie opte pour l’escalade, a-t-il dit.

Biden a indiqué que deux institutions financières russes, VEB et la banque militaire russe, seraient soumises à des sanctions.

Il a également ajouté que la dette souveraine de la Russie serait soumises à des sanctions afin que la Russie « ne puisse plus lever des fonds auprès de l’Occident et ne puisse pas négocier sa nouvelle dette sur nos marchés, ni sur les marchés européens ». Dans un signe de coordination transatlantique, les sanctions américaines se sont superposées à celles annoncées par Londres et Bruxelles.

« Nous imposerons également des sanctions aux élites russes et aux membres de leurs familles », a souligné le président américain.

Le locataire de la Maison Blanche a noté que son administration avait travaillé avec l’Allemagne pour s’assurer que le gazoduc Nord Stream 2 soit suspendu.

Biden a aussi prévenu que si la Russie « poursuit son agression », des sanctions supplémentaires pourraient suivre.

Le président américain a promis que son administration utiliserait « tous les outils à (sa) disposition » pour limiter l’effet des sanctions contre la Russie sur les prix intérieurs du gaz, reconnaissant que les Américains verront probablement les prix à la pompe augmenter dans les mois à venir. Par ailleurs, le président américain a annoncé qu’il avait autorisé un déploiement supplémentaire de troupes et d’équipements militaires américains en Europe afin de « renforcer » les alliés baltes d’Estonie, de Lettonie et de Lituanie.

« Nous n’avons pas l’intention de combattre la Russie. Mais nous voulons envoyer un message sans équivoque : les États-Unis et leurs alliés défendront chaque pouce du territoire de l’OTAN. Et respecteront les engagements que nous avons pris envers l’OTAN », a martelé Biden qui a souligné qu' »il est encore temps d’éviter le pire ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page