UE: « Trois ou quatre » vaccins disponibles dans les quelques mois à venir

Le président du Conseil européen Charles Michel a assuré, mercredi, que « trois ou quatre » vaccins contre le nouveau coronavirus devraient être progressivement disponibles dans l’Union européenne à partir de la fin de l’année en cours et le début de l’année prochaine.

« Selon nos informations, on espère qu’à partir de la fin de l’année et au début de l’année prochaine, trois ou quatre vaccins puissent être progressivement disponibles », a déclaré le responsable européen sur la chaîne radio RTL.

« La Commission européenne, au nom des États membres, a signé de nombreux contrats pour s’assurer que quand les vaccins seront disponibles, on puisse bénéficier des doses dont nous avons besoin », a affirmé l’ancien premier ministre belge.

Selon lui, il va y avoir plusieurs vaccins, ce qui entraînera des problèmes logistiques, des questions de transport, de conservation et de déploiement des campagnes de vaccination.

« C’est pour ça que je veux mobiliser nos chefs d’État et de gouvernement pour anticiper, pour les encourager à utiliser leur autorité pour faire en sorte que l’on puisse favoriser la capacité de prendre une décision européenne », a-t-il souligné.

« Nous avons mobilisé des moyens et nous avons démarré le travail politique pour s’assurer qu’on ne soit pas dans le chaos quand les vaccins commencent à être disponibles», a relevé le président du Conseil européen.

L’Europe est frappée de plein fouet par la deuxième vague de l’épidémie avec plusieurs pays qui ont enregistré ces dernières semaines des records de contaminations et de décès. Des mesures plus restrictives ont été mises en place pour faire faire à la résurgence du virus notamment des reconfinements, des couvre-feu et des restrictions de déplacements.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Vaccin anti-Covid: l’UE annonce un contrat avec Moderna

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé mardi la conclusion d'un contrat avec la société américaine de biotechnologies "Moderna" pour l'acquisition de jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le coronavirus.