Attentat d’Istanbul : un Tunisien tué pour avoir voulu sauver son fils

Le Dr Fathi Bayoud, pédiatre de l’hôpital militaire de Tunis ne verra plus jamais son fils.

Ayant rejoint Istambul pour essayer de négocier avec les autorités turques la libération puis le rapatriement de son fils en Tunisie, Fathi Bayoud s’est trouvé au mauvais lieu et au mauvais moment.

En effet, s’étant déplacé à l’aéroport d’Istanbul pour accueillir son épouse, ce médecin a été victime de l’attentat terroriste qui a frappé l’aéroport Ataturk.

Il fut littéralement déchiqueté lors de l’explosion de la ceinture de l’un des kamikazes. Comme quoi Daesch, non contente d’avoir embobiné son fils qui avait rallié ses rangs à Raqqa, a juré aussi d’avoir la peau du père.

Il ne reste plus que la veuve qui doit s’armer de courage et de patience pour libérer son fils arrêté par les autorités turques quelques semaines auparavant près de la frontière syro-turque.

M.D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page