Tunisie: le gouvernement annonce de nouvelles restrictions

Le gouvernement tunisien a décidé ce jeudi de durcir les mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus, en suspendant notamment les cours dans les établissements d’enseignement scolaire et interdisant les rassemblements de plus de quatre personnes dans les espaces publics.

Cette décision a été annoncée après une réunion consacrée à l’évaluation de la situation épidémiologique dans le pays, tenue entre le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, les membres de la Commission nationale de lutte contre le coronavirus et plusieurs ministres.

Le gouvernement a ainsi décidé de suspendre les cours scolaires dans les cycles primaire et secondaire jusqu’au 8 novembre, et dans les universités publiques et privées pour deux semaines.

Il a également interdit les manifestations publiques et privées du 30 octobre au 15 novembre, tout comme les rassemblements de plus de quatre personnes dans un espace public, sauf dans les transports en commun.

Le gouvernement Mechichi a également décidé d’interdire les déplacements et la circulation entre les gouvernorats, sauf pour les cas d’urgence absolue et exceptionnels.

De même, les gouverneurs provinciaux ont été autorisés à renforcer le couvre-feu en vigueur du lundi au vendredi de 20h à 5h et les samedi et dimanche de 19h à 5h.

Les cafés et restaurants, qui travaillent actuellement à 30% de leur capacité d’accueil en espace fermé et à 50% en espace ouvert, seront obligés de fermer à partir de 16h.

Au 29 octobre, la Tunisie recense 54278 cas, dont 1233 hospitalisés et 1153 décès.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Covid-19 a tiré les salaires vers le bas (OIT)

Les salaires mensuels ont baissé ou ont progressé de manière plus lente au premier semestre 2020 en raison de la pandémie de Covid-19 dans deux tiers des pays, selon un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT).