Trump annonce un accord commercial partiel avec la Chine

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que les États-Unis et la Chine ont conclu un accord commercial partiel, le premier geste tangible de désescalade dans la guerre commerciale qui a duré plusieurs mois entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

“Nous sommes parvenus à un accord très substantiel de première phase”, a déclaré le président Trump devant des journalistes à la Maison Blanche à l’issue d’une réunion avec le vice-Premier ministre chinois Liu He.

Le deal comprend l’accord de la Chine sur l’achat de produits agricoles américains d’une valeur de 40 à 50 milliards de dollars et l’engagement de s’ouvrir davantage aux services financiers internationaux, a déclaré M. Trump, ajoutant que le pacte sera finalisé dans trois à cinq semaines.

Dans le cadre de l’accord partiel, la Maison Blanche a décidé de ne pas donner suite à son projet d’augmenter les droits de douane de 30 % sur des produits chinois d’une valeur de 250 milliards de dollars la semaine prochaine.

Les deux parties ont évoqué des progrès réalisés dans plusieurs autres domaines, sans fournir de détails spécifiques, notamment la possibilité de parvenir à un accord sur les protections de la propriété intellectuelle et la manipulation des devises. Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a également déclaré que le président n’avait pas encore décidé s’il devait donner suite aux autres tarifs qui devraient être imposés en décembre.

L’accord partiel devrait ouvrir la voie à une négociation plus complète entre Washington et Pékin.

Trump et le président chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer pour finaliser un tel accord au Chili lors d’un sommet des dirigeants de l’Asie-Pacifique à la mi-novembre, selon les médias américains.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Trump nomme un secrétaire par intérim à la Sécurité intérieure

Le président américain Donald Trump a annoncé, vendredi, la nomination de Chad Wolf comme secrétaire par intérim du Département de la Sécurité intérieure (DHS), en attendant la désignation d'un candidat permanent pour pourvoir ce poste.