Trump accorde un sursis de 90 jours à Huawei

Les Etats-Unis ont assoupli lundi certaines restrictions imposées la semaine dernière à l’entreprise chinoise Huawei, signe que les sanctions à l’encontre de la société de télécommunications pourraient avoir des répercussions importantes et imprévues.

Le département américain du Commerce permettra ainsi à Huawei d’acheter des produits de fabrication américaine afin de maintenir les réseaux existants et de fournir des mises à jour logicielles pour les appareils Huawei existants, dont les smartphones Android, propriété de Google.

Il est toujours interdit à la société d’acheter des pièces et des composants américains pour fabriquer de nouveaux produits sans l’approbation de licences.

Ce répit, qui dure 90 jours, laisse le temps à l’entreprise chinoise et à ses partenaires aux Etats-Unis le temps de s’adapter, notamment après que Google ait annoncé dimanche suspendre ses activités avec Huawei.

Huawei subit une pression croissante du président Trump et du gouvernement américain, craignant que son équipement ne soit utilisé par le gouvernement chinois pour espionner les réseaux américains. En 2018, les services de renseignement américains ont mis en garde contre l’utilisation des appareils Huawei et ZTE, et des hommes politiques US ont décrit Huawei comme “un bras du gouvernement chinois”.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Les smartphones Huawei vont-ils rester performants ?

Les smartphones Huawei vont-ils rester performants après les décisions du gouvernement américain?